AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand nos mensonges nous retombent dessus (Shawn & Pearl)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

MEMBER ♧ MY EX SAID TO MOVE ON.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : Willa perfect Holland
⊱ MESSAGES POSTÉS : 103
⊱ POINTS DU POSTEUR : 156
⊱ ICI DEPUIS : 30/09/2014
⊱ TES CRÉDITS : Soapflakes
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : Etudiante en architecture d'intérieure et barmaid au Plaza Bar pour payer son traitement
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : Petit_Biscuit (Cléo)

MessageSujet: Quand nos mensonges nous retombent dessus (Shawn & Pearl)   Sam 11 Oct - 16:53


Quand nos mensonges nous retombent dessus
Shawn & Pearl
Pearl n’a pas très bien dormi de la nuit. Le lendemain matin elle devrait se rendre à l’hôpital pour un énième rendez-vous avec son médecin pour parler de sa leucémie et comment elle allait devoir la combattre. Elle avait peur, terriblement peur mais préférait le garder pour soi. Pourtant, son médecin lui avait très bien fait comprendre qu’il était préférable qu’elle vienne accompagner mais non, le silence était devenu un mot dans cette épreuve était devenu un mot d’ordre et elle ne compte pas changer ceci. Quitte à flipper encore plus en n’ayant personne pour la rassurer, elle préfère nettement mieux souffrir seule qu’à plusieurs. Bien sûr, si son état s’aggrave et que tout le monde l’apprendre, ils vont lui en vouloir mais ça sera toujours moins difficile que devoir de la peine et de la peur dans leurs yeux pendant toute cette épreuve. C’est donc avec des heures de sommeil en moins, une boule au ventre et toute seule que la jeune femme prit le chemin de l’hôpital. Lorsqu’elle fut arrivée dans le centre médical, elle était bien en avance et n’avait plus qu’à attendre que l’heure du rendez-vous arrive et qu’on vienne la chercher. Dans le couloir spécialisé à la cancérologie, Pearl n’osait pas regarder les personnes qui l’entouraient, de peur de voir l’état dans laquelle elle se trouverait dans quelques temps, en plein traitement. Ça pourrait l’aider justement, même en parler avec certaines personnes étant passés par la même épreuve, histoire de comprendre, voir des personnes qui se sont battu contre la maladie et qui peuvent alors lui donner espoir d’y arriver à son tour. Pourtant elle préfère rester dans son coin, attendant qu’on vienne la chercher en jouant à divers jeux sur son Smartphone lui permettant de passer le temps plus vite. Apparemment ça l’a bien aidé puisqu’elle attendit moins de temps qu’elle ne l’aurait cru avant qu’une infirmière pénétra dans la salle d’attente. « Mlle Campbell ? » Mettant son téléphone finalement dans son sac à main, elle se leva tout en se présentant, l’infirmière n’était pas la même que la dernière fois, ni même celle d’avant. Il faut croire qu’elle va finir par connaitre tout le monde à force de venir. « Les médecins vont venir vous voir pour vous parler de vos derniers scan. Si vous avez la moindre question, c’est le moment parfait pour les poser. » La suivant dans les couloirs, elle finit par l’emmener dans une chambre vide, elle par contre c’était la même chambre que la dernière fois. Elle n’avait qu’à enfiler une blouse  pour les patients et à attendre, une nouvelle fois que les médecins arrivent. Aujourd’hui c’est une énième visite pour passer des tests encore et encore tout en parlant des derniers effectués quelques jours plus tôt. Rien de trop prenant, juste stressant à l’idée de devoir prendre certaines décisions pour plus tard et surtout la peur que son état ait empiré depuis la dernière fois. Ses derniers temps elle se sent assez bien, aucun effet de sa leucémie comme elle aurait pu les sentir lorsqu’elle est venue justement faire des tests pour savoir ce qu’elle avait, pensant plus à une grossesse qu’à une maladie qui pourrait la conduire à sa perte. Pourtant, malgré qu’elle se sente bien, rien ne dit que ce n’est pas pire. C’est totalement inutile de flipper sans savoir mais c’est humain de le faire et là à l’occurrence, c’est tout naturellement qu’elle imagine les pires choses. Entendant la porte s’ouvrir, Pearl fut totalement sortie de ses pensées. Tournant alors la tête, sans sourire puisqu’ici elle n’est pas dans l’obligation d’afficher des sourires pour faire croire à tout le monde qu’elle va bien. Plusieurs personnes en blouse blanche firent leur entrer, son cancérologue en tête suivi certainement par des internes en médecine ou encore des infirmières, elle n’en sait strictement rien et c’est le cadet des soucis. Son attention fut seulement concentrée sur son cancérologue, le seul qu’elle avait déjà vu à plusieurs reprises, du moins c’est ce qu’elle pense en tout cas. « Bonjour Mlle Campbell, comment vous sentez vous aujourd’hui ? » Pearl se contenta de hausser les épaules, pas vraiment dans l’envie d’étaler sa vie devant des inconnus même s’ils sont tous là pour ça. « Smith, vous avez eu le dossier de mademoiselle Campbell a étudier, que pouvez-vous nous… » Pearl n’écouta même plus son cancérologue, à l’entente du nom de son ancien petit ami, Shawn, elle le chercha directement du regard et fut comme complétement figée en le voyant là, pas loin d'elle. Elle n’aurait jamais imaginé qu’il puisse être sur son cas, elle savait pourtant qu’il allait commencer son internat mais cette option ne lui est jamais venue en tête. Elle avait envie de fuir mais elle ne pouvait pas, non seulement parce qu’elle ne semble plus pouvoir bouger là sous la surprise et puis parce qu’elle n’est pas vraiment en tenue de le faire. Elle se contenta alors de le regarder, se sentant totalement stupide d’être là devant lui après leur rupture… il faut croire que la vie ne veut vraiment pas lui faire de cadeau.  
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Quand nos mensonges nous retombent dessus (Shawn & Pearl)   Sam 11 Oct - 20:39


Quand nos mensonges nous retombent dessus
Shawn & Pearl
Ton réveil avait bien sonné ce matin mais tu l’avais éteins exténué et tu t’étais rendormis. C’était des coups de téléphone de ta sœur qui t’avaient sortis de ton sommeil et tu ne pouvais pas la remercier parce qu’aujourd’hui c’était une journée cruciale pour ton internat à l’hôpital. Tu bossais sur le dossier de cette demoiselle depuis plusieurs jours déjà. Les résultats de ses analyses étaient revenus entre temps et tu voulais absolument être là pour la rencontrer et essayer de faire tes preuves. Tu étais le fils du Docteur Smith mais cela ne voulait pas dire que ta place était réservée, loin de là alors tu devais te battre comme les autres. Après une conversation rapide avec ta sœur tu pris une douche plus que rapide avant de monter dans ta voiture. Tu prendrais quelque chose à manger et un café à la cafétéria de l’hôpital, tu n’avais pas le temps de toute manière. Tu arrivais juste à l’heure pour enfiler ta blouse blanche. Tu n’eus pas le temps de prendre quoi que ce soit que tu allais faire des visites de routine dans les chambres. Deux heures plus tard tu avais enfin une pause et tu allais manger quelque chose avant de te replonger une nouvelle fois dans le dossier. Tu ne voulais rien laisser au hasard, c’était trop important pour toi. Et puis tu bénissais ce dossier par dessus tout parce qu’il t’occupait l’esprit et il t’évitait de penser à Pearl et c’était ce dont tu avais besoin en ce moment, au moins le temps de pouvoir digérer les paroles de la demoiselle. Alors tu te plongeais dans le dossier et tu te faisais charrier par toutes les infirmières du service. Tu avais toujours su qu’être médecin prendrait de ton temps et de ton énergie mais depuis que tu avais commencé dans le service la semaine passée, tu n’étais pas certain d’avoir passé plus de quelques heures dans ton appartement. En même temps, tu te portais volontaire pour toutes les heures supplémentaires que l’on voulait te donner. Une infirmière qui devait aller récupérer sa fille en urgence, un docteur qui voulait avoir ton avis, tu prenais tout ce que tu pouvais trouver. Le coup de téléphone de ta sœur était à ce sujet d’ailleurs. Elle te rappelait que vous aviez perdu votre père en Afrique parce qu’il essayait de sauver des gens et qu’il serait con que l’on te perde à Seattle parce que tu ne dors pas assez. Bon, elle a raison bien entendu mais tu n’avais pas envi de l’entendre, pas alors que tu venais de te faire larguer. Les choses auraient été différentes si Pearl avait été à l’appartement pour t’entendre raconter ta journée. Tu aurais adoré écouter la sienne aussi mais tu secouais la tête pour chasser ces pensées. Tu finis par refermer le dossier, tu commençais à le connaître par cœur maintenant et tu terminais ton café. Tu sortais de la salle de travail quand le docteur avec qui tu travaillais sur ce cas vint te voir. « Comment ça va aujourd’hui Smith ? Prêt à rencontrer cette demoiselle ? » Bien sûr que tu étais prêt, tu avais besoin de mettre un visage sur ces résultats médicaux pour pouvoir traiter ce cas plus humainement aussi. « Je suis prêt depuis longtemps. Elle est arrivée ? » Il hocha la tête avant de te dire : « Elle nous attend. J’ai le dossier, il y aura deux autres docteurs et une infirmière avec nous, c’est une visite de routine comme j’aime les appeler. » Ce n’était pas le cas à tes yeux, vous alliez devoir expliquer à cette pauvre demoiselle ce qui allait l’attendre pendant les prochains mois, mais vous alliez aussi devoir la rassurer parce que la première chose que ton père t’avait appris sur ce travail de médecin c’était qu’un docteur était avant tout psychologue et que chaque personne était différente, jamais tu ne pourrais calquer quelque chose sur deux personnes différentes. C’était ce qui rendait le métier intéressant. Tu suivais donc le docteur dans les couloirs avant d’entrer dans la chambre. C’est d’abord le visage de tes collègues que tu regardais et la voix de ton docteur référant te ramena à la réalité : « Bonjour Mlle Campbell, comment vous sentez vous aujourd’hui ? » Il venait bien de dire Campbell ? Tu tournais brusquement la tête vers la demoiselle et tu faillis t’évanouir. Devant toi, sur cette table d’osculation se trouvait Pearl. Tu sentais ton pain au chocolat te remonter au niveau de la gorge, tu ne pouvais plus respirer, tu ne voulais pas te trouver là, tu voulais sortir au plus vite. « Smith, vous avez eu le dossier de mademoiselle Campbell a étudier, que pouvez-vous nous… » C’était les résultats de Pearl que tu tenais dans tes mains depuis une semaine, les résultats de Pearl … Pearl était malade, tu pouvais la perdre … Les larmes te montèrent aux yeux alors que tous les regards étaient tournés vers toi, tous sauf celui de Pearl bien entendu. « Je … Oui, le dossier … Je … » Tu devais avoir une gueule horrible parce que tu vis dans le regard de l’ami de ton père l’inquiétude et l’incompréhension. « Shawn, ça va ? On dirait que tu vas nous faire un malaise là … » Oh tu n’en étais pas loin, qu’ils ne s’en fassent pas pour cela les cocos … « Je suis désolé Docteur Matthews, c’est juste que je connais Pearl, je connais très bien Pearl et je m’y attendais pas. » Ce dernier te jeta un regard encore plus inquiet pour le coup. « T’as préféré me quitter plutôt que de me dire que t’étais malade Pearl, sérieusement ? » Tu ne pouvais t’en empêcher. Mais tu voulais tout de même montrer que tu avais fait ton travail. Soupirant tu dis : « J’ai étudié le dossier. J’ai étudié les résultats. Je pense qu’il faut commencer un traitement au plus tôt pour avoir les meilleures chances de guérison. J’ignore quel traitement sera le meilleur je n’ai pas eu le temps d’en arriver là mais la maladie est bien installée, nous n’avons pas le droit à l’erreur. » Dis-tu en essayant de reprendre tes esprits.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER ♧ MY EX SAID TO MOVE ON.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : Willa perfect Holland
⊱ MESSAGES POSTÉS : 103
⊱ POINTS DU POSTEUR : 156
⊱ ICI DEPUIS : 30/09/2014
⊱ TES CRÉDITS : Soapflakes
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : Etudiante en architecture d'intérieure et barmaid au Plaza Bar pour payer son traitement
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : Petit_Biscuit (Cléo)

MessageSujet: Re: Quand nos mensonges nous retombent dessus (Shawn & Pearl)   Dim 12 Oct - 3:20


Quand nos mensonges nous retombent dessus
Shawn & Pearl
Pearl ne s’attendait pas du tout à le voir ici et autant dire qu’elle se sentait parfaitement mal à cet instant. La dernière fois qu’elle la vue, c’est quand elle est partie avec le maximum de ses affaires et qu’elle l’a quitté. Ce n’est pas le meilleur des souvenirs, bien au contraire. D’ailleurs quand elle s’est rendu compte qu’elle avait oublié certaines choses dans leur appartement, elle n’a pas osé remettre un pied la bas pour justement, ne pas à avoir le voir. Autant dire que là, le voir là alors qu’elle attend es analyses de ses derniers tests, qu’elle est en blouse et se sent vraiment faible d’être vu par une personne qu’elle connait parfaitement de cette manière. Comme quoi le karma lui en veut. Apparemment elle n’est pas la seule mal à l’aise dans cette histoire parce que même si elle ne le regarde pas, qu’elle fuit son regard et qu’elle ne souhaite pas voir sa réaction, en entendant l’un des médecins lui demander comment il se sent, elle comprit que oui, encore une fois ils sont sur la même longueur donc et pour la première fois, ça ne va pas la faire rire qu’ils aient un énième point commun, bien au contraire. « Je suis désolé Docteur Matthews, c’est juste que je connais Pearl, je connais très bien Pearl et je m’y attendais pas. » Elle n’ose pas le regarder. Elle a tout simplement peur qu’il la fusille d’un seul regard si elle le regarde dans les yeux. Il doit lui en vouloir c’est un fait mais elle assume tout de même complètement son geste. Quand elle l’a fait c’était pour lui, ce n’était ni un acte égoïste ni un acte non irréfléchis. Si c’était à refaire, elle le referait sans la moindre hésitation, à part peut-être quelque chose, elle ferait en sorte de se rendre dans un hôpital pour ne pas qu’il l’apprenne. « T’as préféré me quitter plutôt que de me dire que t’étais malade Pearl, sérieusement ? » Elle réalisait qu’elle avait fait tout cela pour rien. Cette ruptures, ses semblants s’excuses pour le quitter qui lui avaient arrachés la bouche par le simple fait de devoir le dire tellement tout ceci était faux, ses jours sans lui, devoir traverser ça toute seule, tout ceci, elle n’avait fait pour rien. Elle aurait dû s’en douter qu’il finirait par le savoir. Non seulement sa maladie va finir par se savoir de tous et ils ont des amis en commun alors forcément il l’aurait après d’une façon ou d’une autre un de ses jours mais en prime, si Seattle est une assez grande ville pour ne pas que tout se sait, ce n’est pas le cas pour l’hôpital. Si jamais elle lui avait dit, il aurait été là, non pas en blouse mais en tant que soutien. Pearl aurait aimé l’avoir comme soutien bien évidemment, si elle s’était montrée égoïste elle lui aurait dit et aujourd’hui ils seraient encore ensembles à l’heure qu’il est. « Shawn je… » Même si elle saurait quoi lui dire, elle ne l’aurait pas fait. C’est donc ainsi qu’elle se tut, l’implorant simplement du regard de ne pas lui en vouloir. Non seulement elle n’a pas envie d’exposer leur vie à tous les deux devant de parfait inconnu mais en prime, elle n’a pas envie de lui attirer des ennuis alors qu’il vient tout juste de commencer son internat. Pearl l’a tellement soutenu dans ses études de médecine, elle ne voudrait pas que tout soit gâché pour un mensonge à la con. « J’ai étudié le dossier. J’ai étudié les résultats. Je pense qu’il faut commencer un traitement au plus tôt pour avoir les meilleures chances de guérison. J’ignore quel traitement sera le meilleur je n’ai pas eu le temps d’en arriver là mais la maladie est bien installée, nous n’avons pas le droit à l’erreur. » Dans un sens, l’entendre de sa bouche ça avait un coté rassurant, plus que le ferrait son cancérologue. Peut-être est-ce parce qu’ils ne se connaissent dans une sphère privé contrairement au docteur Matthews, du moins ils en avaient une… Depuis qu’elle se rendait compte que la vie ne lui faisait pas le moindre cadeau une nouvelle fois, c’était la première fois qu’elle le regardait dans les yeux, qu’elle le regardait ouvertement d’ailleurs. En même temps, elle était tellement mal à l’aise de le voir après tout ce qu’elle a pu lui dire qu’elle n’arrive pas à le regarder dans les yeux alors qu’il vient à peine de découvrir son – pas si petit que ça – secret qu’elle porte lourdement pour elle. En tout cas elle ne sait pas quoi penser de ses résultats. Elle n’était pas prête pour suivre le moindre traitement, elle ne savait même pas quoi faire. Elle avait fait quelques recherches sur internet mais tout le monde le sait bien, il ne faut pas faire des recherches internet sur ce sujet si on ne veut pas stresser encore plus. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle a presque immédiatement fermé la page pour ne pas se faire du souci en plus pour rien. « Donc hum… donc il n’y a pas d’alternative possible ? Le traitement… Je veux dire… Les temps qui arrivent ne vont être consacré qu’à ça ? J’ai mes études, mon travail pour financer mes possibles traitements puis… mes proches ne sont pas au courant et ne doivent pas l’être. » En prononçant sa dernière phrase, elle avait baissé la tête avant de finalement regarder les autres personnes. Autant ne pas rajouter de l’huile sur le feu en le disant ouvertement en le regardant directement dans les yeux. « Est-ce que je… je peux rester seule quelques minutes pour… réfléchir à tout cela ? » Elle ne sait pas exactement pourquoi, tout ce qu’elle sait c’est qu’elle a besoin d’être seule. Si elle ne peut pas fuir, autant qu’elle puisse l’éloigner d’elle non ? « Bien sûr, on va tous vous laisser, appelez nous lorsque vous avez fait le point. Nous n’allons pas être bien loin. » Et c’est ainsi qu’elle les vit tous tourner le dos pour répartir, sauf Shawn qui n’a pas bougé d’un poil et qui est toujours là, le teint livide, signe qu’il ne va pas très bien surement par cette annonce. Très vite ils se retrouvèrent seuls tous les deux et autant dire qu’elle ne se sentait pas bien, pas bien du tout d’être seules avec lui ici après tout ceci. « Shawn je… je suis désolée… » Pearl sait très bien que ça ne va rien changer, quoi qu’elle puisse dire ne va changer ce qu’elle a pu faire par le passé mais bon, c’est ainsi et elle va devoir vivre avec ça.  
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand nos mensonges nous retombent dessus (Shawn & Pearl)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand nos mensonges nous retombent dessus (Shawn & Pearl)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand Neufbox Evolution nous crie son malaise dès la musique de sa pub
» Quand la technologie nous lâche... [PV Judge]
» adresse email qui disparait quand on clique dessus
» Noter le kit du dessus
» pourquoi nous ne pouvons pas répondre au sujet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ just ask my ex. ::  :: annapolis road :: centre médical Mercy-