AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lippa { Bromances can hurt just as much as romances.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

MEMBER ♧ MY EX SAID TO MOVE ON.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : Olivia H.
⊱ MESSAGES POSTÉS : 417
⊱ POINTS DU POSTEUR : 518
⊱ ICI DEPUIS : 30/09/2014
⊱ TES CRÉDITS : cranberry.
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : lycéenne et serveuse
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : LKD/CINDY

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Lippa { Bromances can hurt just as much as romances.    Sam 4 Oct - 12:50

Lip & Dama  

Bromances can hurt just as much as romances.



 
Le lycée, cet endroit qui avait dévasté ma vie quelques mois plus tôt. Je me sentais pourtant un peu plus en confiance dans ce dernier, je n'étais arrivée que depuis trois semaines exactement, trois semaines que mon calvaire était fini, mais au fin fond de mon être, j'avais malheureusement peur que tout cela recommence. L'agitation dans notre maison était la même, je venais de rejoindre la table pour le petit-déjeuner, comme toujours ma mère me regardait un peu de travers ! Je ne m'étais pas tellement en valeur à son goût. Enfin, c'était surtout pour me dire que je ne faisais pas comme avant ! Je n'avais pas mis les affaires à la mode, non, juste un jean et une chemise tunique rouge le seul accessoire ? Une ceinture marquant ma  taille. Je ne voulais pas me faire remarquer, pour le moment, je n'avais parlé qu'à quelques personnes depuis mon arrivée dans cette nouvelle ville, je m'étais trouvé un travail chose qui exaspérait ma mère. Elle voulait me protéger et mon père comprenait ce besoin de revivre, même si je restais méfiante. Je n'avais pas ouvert mon ordinateur depuis toute cette histoire, je ne faisais qu'écouter ma musique sur mon téléphone ! Mes devoirs, je les faisais à la main, je voulais réussir. J'avais tellement de rêves ! J'adorais la mode, mais au vu de ma dégaine, quoi que je n'étais pas si mal fringuée dans le fond, mais ce n'était pas les tenues faîtes pour se faire remarquer. Je mangeais mon petit-déjeuner, alors que je lisais les inscriptions sur la boite de céréale, n'écoutant pas forcément ce qui pouvait se dire à table sur la vie des autres. Jusqu'à sentir un coup de coude de mon frère. « Oui ? » Demandais-je un peu gênée de n'avoir rien suivit à tout ce qui venait de se dire. Cela m'apprendra, car j'allais devoir m'occuper du dîner ce soir, pour le coup, je donnerais n'importe quoi pour y échapper ! Les repas chez les Lawrence, c'étaient l'horreur ! Car nous avions tous des goûts très différents.

Durant le trajet en bus, j'écoutais la dernière mélodie que j'avais composée, un léger sourire aux lèvres sur le bout des lèvres, alors que mes yeux s'étaient fermés, j'avais l'impression d'être en sécurité. La sécurité ? Alors que je me rapprochais d'un lycée ? J'étais guérie de ma peur ? Sans doute pas, mais au final, l'endroit n'était pas différent de mon ancien lycée, sauf que moi, je l'étais et cela aidait. Cette histoire, ce mauvais coup du sort, m'avait aidé à grandir et à murir plus vite que les autres, peut-être trop vite, mais j'avais assez de déterminations pour arriver à ce que je voulais. Finir mes études, pouvoir tenter ma chance dans la mode et m'amuser ! Bizarrement à ma liste de vœux, une chose, c'était ajouté avec cette aventure que j'avais vécue. Celle de prouver que le harcèlement pouvait avoir des fins désastreuses, beaucoup devaient s'en douter, mais personne ne faisait rien. La police nous avait ri au nez quand ma mère en avait parlé, non, ce n'était que des taquineries  de lycéen qui vont finir par se tasser. Une fois la violence physique entrée en jeu, ils penseront à bouger, sauf que la violence psychique était terrible. Je sortais de mes pensées, quand le chauffeur me bouscula pour que je sorte du bus. Je sortais donc et avant de poser le pied sur le bitume, je sentais une brise caresser mon visage, je souriais amusée, avant de sortir totalement du bus pour affronter cette jungle qu'était devenu pour moi le lycée.

Les deux premières heures de court venaient de s'achever. Je n'avais pas de cours jusqu'à deux heures de l'après-midi. Alors, que je passais à mon casier, je réfléchissais à ce que je pourrais faire. Visiter la ville ? Avec ma chance et mon manque de repère, je serais capable de me paumer. Je finissais par choisir, le fait de visiter un peu plus l'endroit. Le lycée après tout, je n'en avais pas encore vu tous les endroits. Enfin, ce n'était pas sûr qu'il y est vraiment énormément de chose à voir. Je passais au distributeur prendre un soda et des chips ayant un petit creux. Heureusement, je n'étais pas du style à prendre un gramme, car je mangeais énormément, j'avais toujours de petites fringales que je n'expliquais pas. Je prenais la direction de l'Est pour regarder le lycée. Après avoir vu quelques endroits sympas, je sortais dehors pour rejoindre le stade, je m'étais dans les gradins, il n'y avait pas grand monde sur ces derniers, contrairement au terrain qui était bondé de joueur de football américain et de pompom. J'observais rapidement les personnes en sortant mon cahier de croquis et mon crayon.
   


luckyred.

_________________
life is dead.
Tu sais, quand on est jeune on a l’impression que tout est la fin du monde mais ce n’est pas vrai. Non, tout commence. Il se peut que tu tombes sur quelques autres gars comme ça, mais un jour tu vas en rencontrer un qui va te traiter de la façon dont tu mérites de l’être, tu seras pour lui le centre de l’univers.@ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ♧ MY EX SAID TO MOVE ON.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : Luke Hemmings.
⊱ MESSAGES POSTÉS : 247
⊱ POINTS DU POSTEUR : 240
⊱ DATE DE NAISSANCE : 25/05/1996
⊱ ICI DEPUIS : 30/09/2014
⊱ AGE DU PERSONNAGE : 22
⊱ TES CRÉDITS : Anaelle, tumblr.
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : Lycéen
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : bloodstream / Marion.

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Re: Lippa { Bromances can hurt just as much as romances.    Sam 4 Oct - 14:25

Dama & Lip  

Bromances can hurt just as much as romances.


Le pari était lancé et ce serait au plus rapide et surtout au plus doué qui arriverait à mettre la nouvelle dans son lit. Il n'était pas question que Lip perde. Sa réputation de grand séducteur était en jeu. Il avait établi plusieurs stratégies avant de se dire que c'était peine perdue. Les stratégies hein, pas le pari. Il allait assurément gagner. Mais pour ce qui est de la façon de l'approcher, il allait falloir qu'il y aille au feeling. Ouais le feeling c'était ce qu'il y avait de mieux. Pourquoi planifier quelque chose puisque ça ne se passait jamais comme on le voulait ? Il ne pouvait pas anticiper les réactions de la magnifique blonde. Un coup de coude de Molly le ramena dans le cours alors que le professeur lui posait une question. « Monsieur Fishburne, à quelle température l'or entre-t-il en fusion ? » Alors là, le vieux lui posait une colle. S'il avait un minimum écouter son cours, le jeune homme aurait eu la réponse à coup sûr. Mais il ne s'intéressait absolument pas à la physique.

Alors pourquoi avoir pris cette matière ? Simplement pour faire plaisir à papa et maman. Puisque Sid faisait de grandes études, il se devait de suivre ses pas. Sauf que tout ça ne l'intéressait pas. Lui tout ce qu'il voulait, c'était faire c'était faire de la musique et chanter. Mais ça, hors de question qu'il en parle à quiconque. C'était son petit secret, sa part de mystère. Même les gars de sa bande n'étaient pas au courant. Lip décida de répondre au prof avant qu'il ne perde patience. « Je ne sais pas. » « Merci d'énoncer une évidence Monsieur Fishburne. Si vous étiez aussi doué en chimie que vous l'êtes sur le terrain, vous pourriez aller loin. » Un sourire moqueur s'afficha sur ses lèvres tandis que le professeur de chimie s'en retournait à son cours. « Sérieux Lip, tu peux pas écouter quelques secondes les cours. » La voix moralisatrice de sa meilleure amie le fit sourire un peu plus.

Elle était la plus intelligente d'eux cinq et ne comprenait pas comment ils avaient pu passer les classes supérieurs avec seulement la moyenne dans certaines matières. Tout ça c'était grâce au football. La cloche sonna la fin du cours et il prit ses affaires avant de sortir en courant dans le couloir pour rejoindre le stade. Il avait entraînement et il ne pouvait pas le rater. Bruce, Ryan et James le rejoignirent dans les vestiaires. Sans un mot, ils avaient revêtus leurs tenues et s'étaient précipités comme des fous sur le gazon. On aurait dit des gamins devant un sapin de Noël tellement leurs sourires étaient éclatants. Pendant bien une vingtaine de minutes le coach les fit courir autour du terrain jusqu'à ce qu'ils ne soient plus que des loques incapables d'avancer un pas de plus. Alors qu'il leur donnait l'autorisation d'aller boire, les yeux de Lip s'attardèrent dans les gradins et il repéra la chevelure de sa blonde. Il sourit et au moment où le coach leur demandait de revenir, Lip prétexta s'être fait mal.

L'avantage d'être le capitaine et la vedette de l'équipe c'était que leur coach ne pouvait rien lui refuser parce qu'il ne fallait pas qu'il soit blessé. Lip monta alors dans les gradins. Les gars virent alors son objectif. « Sale traite ! » Le jeune homme adressa à Bruce un doigt d'honneur avant de continuer son ascension vers Damaëlya. Quand il fut à sa hauteur, il s'assit près d'elle. « Salut, moi c'est Lip. » Super entrée en matière. Il n'aurait pas pu faire plus nul. « Je sais que t'es nouvelle et si t'as besoin de quelque chose, tu peux me demander. Je connais le lycée comme ma poche ainsi que les gens. » Lip pria pour qu'elle soit sympa et ne l'envoie pas bouler.
 

   


luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ♧ MY EX SAID TO MOVE ON.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : Olivia H.
⊱ MESSAGES POSTÉS : 417
⊱ POINTS DU POSTEUR : 518
⊱ ICI DEPUIS : 30/09/2014
⊱ TES CRÉDITS : cranberry.
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : lycéenne et serveuse
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : LKD/CINDY

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Re: Lippa { Bromances can hurt just as much as romances.    Sam 4 Oct - 15:42

Lip & Dama  

Bromances can hurt just as much as romances.


  
C’était l’esprit paisible que j’avais visité tranquillement le lycée. Il n’y avait pas de doute, c’était bel et bien un lycée comme les autres. Que ce soit les petits groupes des populaires, les squatteurs, les discrets ou encore les nouveaux. Pour le coup, je n’étais pas sûre de vouloir m’enfermer à nouveau dans l’une de ses bandes, puis je n’y avais pas forcément pas ma place, je venais d’arriver, j’étais une inconnue pour tous. Déjà, j’étais assez heureuse, les regards ne se retournaient pas forcément sûre moi, j’aurais pu vouloir quelques choses de mieux pour ma dernière année d’étude au lycée ? Après tout, une dernière année était généralement admirée et se devait d’être un exemple pour les nouvelles arrivées. Enfin, ça marchait chez les filles comme chez les garçons. On livrait nos secrets enfin, ce qui pouvait être révélé forcément. Seattle n’était pas une ville très chaude comparé à Brisbane, l’Amérique et l’Australie c’était bel et bien différent, mais personne n’avait eu le temps de choisir une quelconque destination, car c’était un coup de tête, c’était surtout une question de survie pour moi.

Mes pas m’avaient guidé jusqu’à l’extérieur du lycée, des extérieurs qui donnaient envie d’y rester, j’avais pu avoir le plaisir de voir que le professeur d’art était quelqu’un d’épique. Son cours se passait à l’extérieur, derrière le bâtiment principal du lycée, se trouvait une espèce de vieux monument un peu détruit, comme si la guerre n’était pas passée très loin de l’endroit. Il nous avait fait jouer la comédie ici, il se déguisait et rendait le cours de l’histoire de l’art très intéressante ! J’avais toujours apprécié jouer la comédie, mais les cours, c’était-il fallait bien se l’avouer très peu palpitant. Je passais devant l’endroit et au final ce fut le terrain de foot qui attira mon intention avec toute cette agitation qui émanait de ce dernier. J’avais longuement observé les joueurs et les danseuses, un léger sourire aux lèvres jusqu’à me souvenir de mon ancienne vie, c’était plaisant, jusqu’à ce que le malheur refrappe ma conscience ! C’était enivrant et cauchemardesque à la fois.

Installée dans les gradins les plus élevés, j’appréciais ce petit moment, fermant les yeux alors que je tenais mon cahier de croquis entre mes mains, et que le vent faisait virevolter ma longue chevelure blonde dans les airs. Mes cheveux fouettaient vigoureusement mon visage quand une petite bourrasque de vent passa par là. Cela laissait mon visage gravé d’un sourire amusée de cette situation, j’avais eu l’impression d’être enfin heureuse et de retrouver le goût de la vie comme je pouvais l’avoir auparavant. Je reprenais mes esprits petit à petit, regardant rapidement l’intérieur de mon carnet, mes yeux se posèrent sur le dernier dessin en date. Il était sombre, il reflétait exactement mon état d’esprit de ces dernières semaines, je pinçais ma lèvre entres mes dents, finissant par faire une petite moue réfléchit sur mon visage. Je tournais cette page, c’était comme effacer le mal que j’avais eu, j’avais l’impression qu’un poids énorme venait de se retirer de mes épaules. J’avais envie d’attaquer un nouveau dessin, je ne savais pas ce qui allait se créer grâce à la mine de mon crayon, mais j’avais hâte de le découvrir.

Concentrée et un léger sourire aux lèvres qui n’avait pas l’air de vouloir s’envoler avec la petite brise qui continuait de m’accompagner. Mes cheveux m’agaçaient à voler dans mon visage, mais je les laissais faire alors que je dessinais, je ne savais pas exactement, pourquoi, mais le vent avait pris place dans mon dessin en plus de la vitesse de cet animal que j’appréciais particulièrement : le mustang. Les chevaux c’étaient une chose que j’appréciais, mais tellement plus les mustangs. C’était différent, même si aux premiers abords en rien on ne pouvait les différencier. Quelque chose me frôla et me fît un peu sursauter, alors que je posais mon regard sur cette chose qui était une personne, un jeune homme à la chevelure blonde. Un sourire interrogateur venu prendre possession de mon visage, alors que je détaillais de mon regard les traits de visage de ce jeune homme. Un joueur de foot, que faisait-il ici ? Il était temps que les questions se bousculent dans mon esprit. « Salut, moi c’est Damaëlya ! » Lâchais-je encore étonnée de sa présence à mes côtés. Puis, je me mis à sourire bêtement à sa proposition, puis d’un coup je me souvenais de mon ancien lycée et ce type de gars était exactement ce que je devais éviter. « Tu penses être le seul à le connaître ? » Demandais-je d’une voix amusée ? C’était un peu ça pour les mecs populaires et en fin de compte, je me demandais toujours pourquoi il avait quitté son entraînement pour venir à mes côtés.

   


luckyred.

_________________
life is dead.
Tu sais, quand on est jeune on a l’impression que tout est la fin du monde mais ce n’est pas vrai. Non, tout commence. Il se peut que tu tombes sur quelques autres gars comme ça, mais un jour tu vas en rencontrer un qui va te traiter de la façon dont tu mérites de l’être, tu seras pour lui le centre de l’univers.@ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ♧ MY EX SAID TO MOVE ON.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : Luke Hemmings.
⊱ MESSAGES POSTÉS : 247
⊱ POINTS DU POSTEUR : 240
⊱ DATE DE NAISSANCE : 25/05/1996
⊱ ICI DEPUIS : 30/09/2014
⊱ AGE DU PERSONNAGE : 22
⊱ TES CRÉDITS : Anaelle, tumblr.
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : Lycéen
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : bloodstream / Marion.

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Re: Lippa { Bromances can hurt just as much as romances.    Dim 5 Oct - 23:11

Dama & Lip  

Bromances can hurt just as much as romances.


Quitter le terrain pendant l’entraînement n'était absolument pas le genre de Lip. Il aimait ce sport plus que tout au monde et il ne l'aurait pas raté même si une météorite se serait écrasé près de lui. Alors lorsque la plupart des mecs de l'équipe le virent prétexter une blessure, ils furent choquer. Ce n'est que lorsque Bruce le vit monter dans les gradins et qu'il remarqua son objectif qu'il l'insulta de traite. C'était la guerre entre eux depuis que le pari avait été lancé. Damaëlya était le « prix » de ce pari et Lip avait bien prévu de le gagner. Bah oui, elle était vraiment belle et il n'était pas question que l'un des mecs l'ait. Du coup, c'est tout naturellement, le sourire aux lèvres qu'il monta rejoindre la jeune femme. Elle semblait totalement perdue dans ses pensées et elle était complètement absorbée parce qu'elle faisait. Son carnet sur ses genoux et son crayon dans la main, elle donnait des coups de crayon précis si bien que le jeune homme put distinguer l'esquisse d'un cheval.

Bien entendu, il aurait été incapable de dire de quelle race il était. Pour lui, tous les chevaux se ressemblaient. C'était comme le mettre dans une botte de foin à essayer de distinguer chaque brin d'un autre. Il se garda bien de le dire au cas où la blonde soit calée en canasson. Lip se contenta de s'asseoir à ses côtés et de se présenter. Dama se présenta à son tour et il se retint de dire qu'il savait déjà son prénom. Ça ne l'aurait absolument pas fait ou alors, ça aurait fait un peu pervers voir limite tordu. Quoique pas forcément vu qu'elle était la nouvelle attraction du lycée. Tout le monde était plus ou moins au courant du fait qu'il y a avait une nouvelle élève et que cette nouvelle élève s'appelait Damaëlya. « Enchanté. Très beau prénom d'ailleurs. » Il savait que les filles en général n'étaient pas très friandes de flatterie mais c'était plus un compliment, compliment qui était d'ailleurs totalement sincère, qu'une flatterie en soi.

Lip se laissa alors aller à son numéro de séducteur en lui faisant explicitement comprendre qu'il était l'homme de la situation si elle avait du mal à se repérer dans le lycée ou même à connaître les gens. En même temps, le fils Fishburne était populaire et connaissait la plupart des élèves du lycée et tout le monde ou presque le connaissait. Ce n'était pas rare qu'une personne vienne lui parler et qu'il arrive à savoir qui s'était. Il avait la chance d'être physionomiste alors il se rappelait facilement des têtes et des prénoms des élèves. La réaction de Damaëlya le fit sourire. Elle était taquine alors. Ils allaient bien s'amuser à essayer de la mettre dans leur lit. « Oui tu n'as pas tort, je ne suis pas le seul à connaître tous les recoins du lycée. Mais je suis de bonne compagnie. » Il lui avait fait un clin d’œil. Plus ringard que ça, tu meurs. Il avait honte de lui là. Ce n'était pas digne de Lip Fishburne, pas du tout.

« En tout cas c'est très beau ton dessin. C'est quoi comme race ? » Essayer de se rattraper comme on pouvait après avoir lamentablement échouer. Il se surprit à penser que si Bruce, Ryan et James avaient été près de lui, ils se seraient foutus de lui et auraient essayé d'accaparer l'attention de la jolie blonde. Heureusement pour lui, il se retrouvait seul. Il n'avait pas besoin de plus de personne que Damaëlya pour s'humilier davantage. « Et sinon, tu viens d'où ? » Toujours s'intéresser à la fille avant de parler de soi. C'était une règle d'or et ça fonctionnait toujours. Enfin, la plupart du temps.
 

   


luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ♧ MY EX SAID TO MOVE ON.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : Olivia H.
⊱ MESSAGES POSTÉS : 417
⊱ POINTS DU POSTEUR : 518
⊱ ICI DEPUIS : 30/09/2014
⊱ TES CRÉDITS : cranberry.
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : lycéenne et serveuse
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : LKD/CINDY

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Re: Lippa { Bromances can hurt just as much as romances.    Mar 7 Oct - 13:06

Lip & Dama  

Bromances can hurt just as much as romances.


Tout oublier. C'était exactement ce que je faisais quand je me concentrais sur un dessin, je laissais mon esprit divaguer à son bon vouloir sans me soucier du monde qui m'entourait. Je m'enfermais dans une sorte de bulle où personne n'était invité, c'était mon petit univers que je refusais d'ouvrir à d'autre. Comme quand je déposais de l'encre dans mon calepin à chanson, ce petit cahier était un journal intime, toutes les choses que beaucoup ignoraient de ma personne se tenaient dans ce dernier ! Les chansons que je composais parlaient de ma vie, de mes peines, mes joies et toutes les déceptions qui jonchaient ma vie. Il y avait de quoi faire depuis quelques mois, les pages blanches se remplissaient toutes seules comme par magie. Dans le fond je suis une rêveuse qui se sent depuis peu de trop dans ce monde, qui ne trouve plus la place qui lui est due. Mais, je ne doutais pas pour autant que j'allais finir par retrouver cette place qui m'avait été volée par ces filles.

Je passais ma main sur le côté de mon visage ramenant l'une mes mèches blondes qui se promenait devant mes yeux, m'empêchant de voir correctement le jeune homme se tenant à mes côtés. Mon sourire venait de se peindre sur mon visage alors que je le fixais. J'étais amusée par la situation, je connaissais ce style de mec, c'était exactement ou presque le même genre que mon ex petit ami qui avait préféré me quitter quand ma descente en enfer avait commencé. Je gardais dans ma main mon crayon à papier et tapotais le bout sur le cahier en l'écoutant. " Merci, je n'oublierais pas de passer le message à mes parents. " J'étais, bien sûr, ironique pour le coup, mais ça me faisait tellement bizarre, je ne voulais pas être la distraction des gens de ce lycée, je voulais juste être celle pour qui on se demandait qui elle était. Apparemment, c'était raté. La preuve en était vue qu'apparemment tous connaissaient mon prénom.

Je devrais certainement partir et mettre court à cette discussion, mais je me voyais mal éviter toutes les personnes populaires ou ayant une quelconque réputation forte dans ce lycée. Je n'avais pas le choix. Pour le coup, je me demandais pourquoi je n'avais pas accepté d'aller à mon cours de danse ... La prochaine fois, je serais que traîner dans le lycée n'était pas forcément la meilleure idée. Je souriais doucement, alors qu'il venait de me proposer de le laisser me faire visiter les lieux. Comme une imbécile, je souriais grandement à ses paroles, c'était bête, mais au fond, il n'était pas méchant alors, je n'allais pas tout de suite le repousser en fin de compte. " Oui, je n'ai pas faux. " Je mordais un peu ma lèvre replaçant mes cheveux en arrière en fixant son regard avant de reprendre. " Mais, tu n'es pas non plus le seul de bonne compagnie. " Je souriais, pour le coup, c'était assez amusant de le taquiner, car ce n'était pas du tout méchant pour le coup. " Mais, je vais accepter, même si tu ne t'as pas très bien vendu. " Je pinçais un peu mes lèvres entres, elles en le regardant avant de regarder à nouveau le terrain où les joueurs commençaient l'entrainement. " Dis, tu ne manques pas un peu ton entraînement par hasard ?"

J'étais obligée de demander, après tout si j'avais tout compris il était le quaterback donc le joueur le plus important de l'équipe, même si dans le fond tous avait une importance. Je regardais mon dessin souriant doucement à sa question. " Merci Phillip. C'est un mustang." Rare était les personnes à connaitre cette race de cheval, pourtant, elle était répandue, mais c'était des chevaux sauvages généralement, ceux qui possédaient un cheval comme ça étaient ceux ayant été déloger l'un de ces magnifiques animaux de son environnement en lui volant sa liberté. La question suivante me fit grimacer, je n'avais tellement pas envie de partager mon passé. Je le regardais et finissais par lancer. " Sinon, tu me fais visiter quand ?" Comment éviter une question, après pas sûre que cela le retienne longtemps de m'en poser d'autre.
   


luckyred.

_________________
life is dead.
Tu sais, quand on est jeune on a l’impression que tout est la fin du monde mais ce n’est pas vrai. Non, tout commence. Il se peut que tu tombes sur quelques autres gars comme ça, mais un jour tu vas en rencontrer un qui va te traiter de la façon dont tu mérites de l’être, tu seras pour lui le centre de l’univers.@ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ♧ MY EX SAID TO MOVE ON.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : Luke Hemmings.
⊱ MESSAGES POSTÉS : 247
⊱ POINTS DU POSTEUR : 240
⊱ DATE DE NAISSANCE : 25/05/1996
⊱ ICI DEPUIS : 30/09/2014
⊱ AGE DU PERSONNAGE : 22
⊱ TES CRÉDITS : Anaelle, tumblr.
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : Lycéen
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : bloodstream / Marion.

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Re: Lippa { Bromances can hurt just as much as romances.    Lun 13 Oct - 22:17

Dama & Lip  

Bromances can hurt just as much as romances.


Lip trouvait réellement que le prénom de Damaälya était très joli. Cela changeait de tous ceux qu'on entendait et voyaient partout comme Kimberley, Samantha ou tous les autres sortis des séries des années 80 que tout le monde reprenait. Au moins, celui-là avait le mérite d'être original et c'était ça qui plaisait au jeune homme. Il était sincère et ne comprenait pas l'ironie qu'il avait entendu dans la voix de la jeune femme. Il ne voyait absolument pas où il avait dit ou fait quelque chose qui aurait l'honneur de faire l'objet de l'ironie de Dama. Mais il laissa couler. A quoi bon se prendre la tête pour ça ? Les filles se posaient trop de question alors que les mecs étaient plus brutaux et moins enclins à réfléchir de la même façon que leurs homologues féminins. Pourquoi ? Simplement parce qu'ils réglaient leurs problèmes de la façon la plus primitive qu'il soit : à coups de poings et de pieds et ainsi, après les coups, tout revenait à la normal.

Philip était heureux de ne pas être une fille quand il voyait que de simples soucis comme s'habiller le matin était un vrai casse tête pour sa sœur. Alors que Sid mettait plus de trente minutes à choisir comment accorder sa tenue en tenant compte de la couleur et du temps, lui prenait le premier t-shirt qui lui passait sous la main et peu lui importait qu'il ne soit pas forcément propre. Il enfilait ensuite le jean de la veille et était paré. C'était sa mère qui venait dans sa chambre tous les deux jours et récupérait tous les vêtements qu'il avait laissé à terre. Par contre, il changeait de caleçon tous les jours. Oui, il pouvait se montrer quelque peu dégoûtant mais pas de ce côté là. C'était un adolescent normal après tout. Donc, Lip se moquait pas mal des problèmes que les filles pouvaient rencontrer que ce soit vestimentaires ou mentaux. Même s'il ne se battait pas forcément pour résoudre un problème, il ne passait pas cent cinquante ans à réfléchir pour le résoudre.

Il revint sur terre quand Damaëlya lui parla à nouveau. Un sourire éclatant apparut sur son visage alors qu'il ne pouvait plus détourner ses yeux du visage de la blonde. Lorsque ses cheveux ne le cachait pas et qu'ainsi Lip pouvait voir son visage, elle était vraiment très belle. Un éclat de rire s'échappa des lèvres du quaterback. Oui elle n'avait pas tort. Il y avait mieux mais il pouvait aussi y avoir pire. « Oui c'est pas faux. Mais tu aurais pu tomber sur pire. Et crois moi, il y a bien pire. » Lip pensa à tous les pimbêches avec lui Molly s’entraînaient pour les cheerleaders. Damaëlya reporta son attention sur le terrain et la question qu'elle lui posa lui fit étalement tourner la tête vers la pelouse. Les mecs étaient en train de foncer dans les sacs qui servaient d'adversaires. « Oui je rate mon entraînement, mais quelle importance ? » Dans cette phrase se cachait un sous-entendu qu'il n'était pas sûr qu'elle comprenne.

Lip s'intéressa alors au dessin de la jeune femme. Il apprit que le cheval faisait parti des mustangs. Il était de ces personnes qui ne connaissait pas cette race. Pour lui, un cheval, quelque soit sa race était un cheval. Une mustang se référait plus à la voiture de sport qu'à l'animal. Il se rendait encore compte que les filles et les garçons avaient une vision différente des choses. Ils ne s'intéressaient absolument pas aux mêmes choses. Philip hocha la tête comme pour montrer qu'il savait exactement de quoi Dama parlait alors qu'il n'en avait aucune idée. Il se promit, dès qu'il rentrerait de cours, d'aller immédiatement faire des recherches sur les mustangs avant d'aller moins con la prochaine fois qu'ils en parlerait, si prochaine fois il y avait. Après s'être intéressé à son croquis, le blond s'intéressa à sa vie, à ses origines. Damaëlya éluda la question par une autre et Lip fit semblant de ne rien remarquer. Il se doutait bien que si elle avait fait ça, c'était parce qu'elle ne voulait pas en parler.

« Laisse moi cinq minutes pour me changer et je te fais visiter. » Philip se leva et descendit les gradins sans laisser le temps à la blonde de lui répondre. « Coach, il faut que j'aille à l'infirmerie, j'ai vraiment trop mal. » Le coach se retourna, hocha la tête et reprit l'entraînement comme si de rien n'était. Lip envoya un clin d'oeil à ses potes avant de se précipiter dans les vestiaires. Il savait qu'une fois que les gars auraient finis, son portable serait inondés de messages et d'appels. Le lycéen entra en trombe dans les vestiaires et passa en dix secondes montre en main sous la douche pour enlever toute odeur de transpiration. Il enfila ses vêtements à la vitesse de l'éclair et courut de nouveau vers les gradins et le stade. Il les remonta doucement pour éviter de se faire choper et revint près de Damaëlya. « Alors, prête à découvrir les méandres de ce lycée ? »

Lip abordait un sourire enfantin. Le même genre de sourire qui s'affiche sur le visage d'un enfant émerveillé par le sapin de Noël tout illuminé ou qui s'extasie devant tous les cadeaux. « Tu veux commencer par où ? » Lip n'était pas trop au courant de ce que la nouvelle aimait et donc, il lui demandait afin de l'amener dans des endroits qui correspondraient plus à ses goûts qu'à ceux du blond.



luckyred.

_________________
Lippa for the win
Un jour la mer aura emporté tout le sable. Les océans s’assécheront, et le soleil s’éteindra. Mais quand ce jour viendra, je t’aimerai encore. Mon amour sera éternel.©️ sweet peach
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ♧ MY EX SAID TO MOVE ON.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : Olivia H.
⊱ MESSAGES POSTÉS : 417
⊱ POINTS DU POSTEUR : 518
⊱ ICI DEPUIS : 30/09/2014
⊱ TES CRÉDITS : cranberry.
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : lycéenne et serveuse
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : LKD/CINDY

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Re: Lippa { Bromances can hurt just as much as romances.    Ven 17 Oct - 14:54

Lip & Dama  

Bromances can hurt just as much as romances.


On a souvent  du mal à voir la réalité, à se rendre compte que les humains peuvent se  comporter comme des parfaits animaux.  Je n’en avais pas conscience avant d’être la victime de l’un de ces actes cruel. Quand on pensait que la vie ne pouvait pas taper plus fort, faire encore plus mal, on se trompait. En regardant mieux cette situation, on pouvait comprendre que c’était comme le fait de  croire qu’une personne ne pourrait jamais nous  décevoir plus qu’il ne l’avait jamais fait, on finissait par se rendre compte que c’était totalement possible. Ça faisait mal, et se reconstruire par la suite était fortement compliqué. J’avais du mal à le faire moi. Je ne savais pas comment agir face aux autres, comment je devais agir, comment je devais les percevoir alors j’avançais en mettant parfois les pieds dans les plats quand il ne le faudrait pas.

Alors, me retrouver face à des personnes qui étaient comme moi avant, cela faisait que mon cœur se serrait, laissant la peine l’envahir à nouveau en  me rappelant le nombre de fois où j’avais pu être blessée ou encore trahit.  Tout le monde m’avait tourné le dos, j’avais du mal à faire la même chose depuis mon arrivée ici quand je voyais quelqu’un se sentant mal à cause de personne comme la personne se tenant devant moi à ce moment précis.  Phillip était l’un de ces mecs heureux d’être les stars du lycée et d’obtenir tout ce qu’il pouvait désirer des autres.  Je connaissais tellement ces personnes, que je n’allais pas donner ma confiance ainsi je n’allais pas non plus le virer ? Puis finir par passer par celle qui était antisocial, en clair j’étais un peu dans l’embarras, mais j’allais devoir faire avec. J’allais tenter d’avancer correctement dans cette nouvelle vie sans me faire happer par le monde des populaires, car une fois prit dans cet engrenage on n’en sortait pas indemne.  Après tout, combien de personne dites populaires avait le droit de  faire autre chose peut concevable pour certain groupe ? Vous savez être populaire tout en étant un bon élève ça n’existait pas et quand c’était le cas ça finissait mal comme pour moi.

Je le fixais, il avait de petite risette, qui me donnait envie de le regarder sans m’arrêter, mais je n’allais pas craquer pour lui. Il était mignon, certes, mais il devait avoir que ça pour lui et son prénom qui devait être très populaire dans le coin. Alors, je pouvais comprendre que j’étais la nouvelle attraction populaire de l’endroit, pourtant j’avais tout mis en œuvre pour ne pas être attirante ou à la mode. J’avais juste enfilé un jean et un sweat de l’université où je désirais aller après : Harvard.  «  Donc tu n’es pas le pire pour m’accompagner ?  Alors, je peux me réjouir et non pas me plaindre ? » Demandais je en souriant un peu alors, que je secouais un peu la tête en finissant par l’interroger du regard en attendant sa réponse.  «  Et pourquoi tu le raterais ? Pas pour moi tout de même ? » Demandais-je pourtant assez amusée par cette situation.  Je posais à nouveau mon regard sur lui en passant ma main dans mes cheveux, alors que je toussais un peu cachant ma bouche derrière mes mains avant de sourire à nouveau.

 Mon regard ne faisait que jongler entre les mecs sur le terrain et le capitaine qui se tenait devant moi, je pouvais voir certains joueurs nous fixer de temps à autre.  C’était assez perturbant pour le coup, m’enfin. Je souriais un peu plus, comment finir par dire non alors que cette histoire de visiter le lycée avec lui avait l’air de lui tenir à cœur ?  «  D’accord ! » Je le laissais donc  s’en aller pour se changer, je le fixais tout en commençant à ranger mes affaires, je le voyais sur le terrain à parler au coach, puis il filait en dessous des gradins ou se trouvait la structure pour les vestiaires. Je rangeais mes affaires attendant son  retour. Il n’avait pas mis trop longtemps à revenir, je me levais alors qu’il me demandait si j’étais prête. «  Oui. » Une petite brise venue nous taquiner alors que cette dernière me laissait profiter de l’odeur parfumé du jeune homme, ce qui me fit sourire, il venait de se doucher à l’instant ? En tout cas il n’avait pas la même odeur.

Je prenais mon sac et je commençais à marcher en direction  de la sortie du stade. Je regardais Phillip qui venait de me demander de lui dire où je voulais aller en premier. J’ haussais les épaules, finissant par mordre doucement ma lèvre. «  Je ne sais pas, si tu me montrais tes endroits préférés ? Après tout c’est toi qui me fait visiter »  Je lui faisais un clin d’œil avant de croiser les bras autour de ma poitrine tout en marchant avec lui. J’allais le suivre et j’avais hâte de voir par où il allait commencer, sans doute pas  par une salle de cours.

   


luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ♧ MY EX SAID TO MOVE ON.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : Luke Hemmings.
⊱ MESSAGES POSTÉS : 247
⊱ POINTS DU POSTEUR : 240
⊱ DATE DE NAISSANCE : 25/05/1996
⊱ ICI DEPUIS : 30/09/2014
⊱ AGE DU PERSONNAGE : 22
⊱ TES CRÉDITS : Anaelle, tumblr.
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : Lycéen
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : bloodstream / Marion.

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Re: Lippa { Bromances can hurt just as much as romances.    Dim 26 Oct - 15:24

Dama & Lip  

Bromances can hurt just as much as romances.


Un sourire s'afficha sur le visage de Philip. Non, il n'était pas le pire pour accompagner la jolie demoiselle dans le dédale des couloirs du lycée. Bon il y avait toujours mieux, mais elle pouvait également trouver pire. Heureusement pour elle, Lip avait prit les choses en main. Bon à vrai dire, il l'avait un peu, beaucoup, fait exprès. Il avait raté son entraînement consciemment pour passer du temps avec la jeune femme. Lui qui d'ordinaire était si attaché à ça, il l'avait lâché pour les beaux yeux d'une fille. Ouais mais ce n'était pas n'importe quelle fille. Il s'agissait de Damaëlya, la fille que toute sa bande convoitait et qu'il s'était promis d'avoir avant les autres. Il ne devait pas perdre. Il ne pouvait pas perdre. Sa fierté était en jeu. Lip ne se rendait pas compte que lorsque la jeune femme apprendrait la vérité, elle serait anéanti et ne lui parlerait plus jamais. Il ne se doutait pas l'espace d'un instant que ce qu'ils étaient en train de faire pourrait détruire une vie.

« Si ce n'était pas pour toi, pourquoi crois-tu que j'aurai arrêté mon entraînement ? » Il laissa vite la jeune femme avant de se rendre en quatrième dans les vestiaires afin de prendre une douche et de se changer. Il était hors de question qu'il lui fasse visiter le lycée alors qu'il puait la transpiration. Encore sur le terrain ou les gradins ça allait parce qu'ils étaient en plein air. Mais s'ils devaient se rendre à l'intérieur, l'odeur serait gênante. Il revint alors rapidement devant elle et lui sourit avant de lui demander par où elle voulait commencer. Il n'avait pas fait ça parce qu'il ne savait pas où l'amener. Il avait simplement fait ça parce qu'il voulait apprendre à la connaître un peu plus et que si elle avait un endroit préféré dans son ancien lycée, il voulait lui faire découvrir celui d'ici. C'était aussi parce qu'un homme se devait toujours de faire passer les désirs d'une femme avant les siens. Son père lui répétait assez souvent cette phrase.

La réponse qu'il reçut le fit grimacer un peu et il essaya de le cacher derrière un sourire maladroit. Il aurait aimé qu'elle lui donne un endroit et qu'elle demande son endroit préféré à lui. Mais aussitôt, un endroit s'imposa à ses yeux. En dehors de ses potes et du football, il y avait la musique qu'il aimait par dessus tout. Alors la salle de musique était son endroit préféré même s'il n'y mettait jamais les pieds parce qu'il ne voulait pas dévoiler cette part de lui-même. Même son groupe d'amis n'était pas au courant de son amour pour la musique et l'écriture. Oui parce qu'il écrivait ses chansons et qu'il n'était réellement pas mauvais en chant. Mais ça, à part sa famille, personne ne le savait. Il avait d'ailleurs formellement interdit à ses parents et à Sid d'en parler. C'était son jardin secret et il le dirait aux autres quand il se sentirait prêt. Sid trouvait que c'était totalement débile de cacher ce genre de chose et que de nos jours, ce n'était plus une tare d'être un sportif et un musicien.

Lip savait que sa sœur n'avait pas tord mais il avait trop peur d'être déçu par la réaction de ses amis. Alors il préférait leur cacher. Il se rendit compte alors qu'il avait été silencieux trop longtemps pour que ce soit un silence qui ne devienne pas gênant. « Je réfléchissais à mon endroit préféré... Parce qu'en fait, on y est. J'adore le football et mes amis et là où ils sont, je suis dans mon endroit préféré... » C'était vraiment niais ce qu'il venait de dire et il détourna la tête gêné par sa naïveté. Il aurait aimé se terrer dans un trou à rat plutôt que de recommencer à dire un truc aussi peu viril. Il se gratta l'arrière du crâne en réfléchissant à un autre endroit qui pourrait faire plus plaisir à la jeune femme. « Il y a bien un autre endroit où je me sens bien et où je vais quand je veux me retrouver seul. Je t'y emmène. » Il attrapa sa main sans se soucier de sa réaction et la guida dans le lycée.

Ils prirent les escaliers et montèrent jusqu'en haut. Ils arrivèrent au second étage et il la mena au fond du couloir. Là, ils s'arrêtèrent devant une porte. « S'il te plaît ne te fais pas de fausses idées. » Lip avait peur que la jeune femme pense qu'il voulait la violer ou un truc dans le genre. Ce qui n'était absolument pas le cas. Bien qu'il voulait coucher avec elle, il faudrait qu'elle soit consentante. Il ne la forcerait jamais pour ça. Pour rien au monde, il ne forcerait une femme à coucher avec lui. Il n'était pas ce genre de mec. Il ouvrit alors la porte et, toujours en lui tenant la main, la fit pénétrer à l'intérieur. La pièce était sombre et à tâtons, Philip chercha l'interrupteur. Lorsqu'il le trouva, il alluma la lumière. Le bordel qui régnait dans la pièce faisait fuir les gens parce qu'ils n'y avaient pas d'endroit où s'enfuir. Certains couples étaient déjà venus ici pour se bécoter mais avaient renoncé à aller plus loin puisqu'il n'y avait pas assez de place.

« Je te présente mon endroit préféré, la réserve. Oui c'est bizarre comme endroit et tu dois déjà te dire que j'y amène des filles pour faire autre chose que parler, mais ce n'est pas le cas. C'est une pièce dans laquelle je me sens bien parce que quand j'ai des problèmes, je viens ici et je me rends compte que ma vie n'est pas aussi bordélique que cet endroit. » Lip faisait parti de ces mecs qui avait déjà amené une fille ici, mais il se garda bien de le dire à Dama.


luckyred.

_________________
Lippa for the win
Un jour la mer aura emporté tout le sable. Les océans s’assécheront, et le soleil s’éteindra. Mais quand ce jour viendra, je t’aimerai encore. Mon amour sera éternel.©️ sweet peach
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lippa { Bromances can hurt just as much as romances.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Lippa { Bromances can hurt just as much as romances.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» That’s how you stay alive. When it hurts so much you can’t breathe. That’s how you survive... By remembering that one day, Somehow... impossibly... It won’t feel this way, it won’t hurt this much † Stydia
» (f) Mackenzie Foy + You'll be all right, no one can hurt you now
» I borke your heart, i made you hurt ? | LINKS
» « Dude, you hurt my feelings » (kenan&hillel, terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ just ask my ex. ::  :: madison square-