AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 plz, don't change our habits, ok ? (pv. maxence (♥))

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

MEMBER ♧ MY EX SAID TO MOVE ON.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : Ashley Benson
⊱ MESSAGES POSTÉS : 4
⊱ POINTS DU POSTEUR : 5
⊱ ICI DEPUIS : 01/10/2014
⊱ TES CRÉDITS : moi ♥ + DA + tumblr
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : redSheep

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: plz, don't change our habits, ok ? (pv. maxence (♥))   Sam 4 Oct - 12:37



Katherine && Maxence
Plz, don't change our habits.
© TUMBLR


Elle sort de la salle de bain, vêtue de son peignoir préféré, celui dans les tons saumon au tissu doux qui glisse de façon agréable contre sa peau mate et humide. C’était une soirée calme, elle avait abandonné la dernière fête à laquelle elle avait été invitée pour préférer rester chez elle car toute fêtarde qu’elle était, parfois elle n’avait pas la patience d’aller danser, transpirer, se bourrer, vomir et se réveiller avec un bon vieux mal de tête. En échange, elle s’était posée sur le canapé pour étudier de façon studieuses, elle avait feuilleté des magasines, elle était allée faire trois courses et elle avait fouillé les petites annonces dans l’espoir de trouver un emploie qui lui conviendrait. Paresseuse, peut-être à cause de la banalité du moment, elle avait bâclé son diner composé d’un gros sachet de nouilles instantanées qu’elle avait avalé devant une énième émission de télé-réalité ‘qui marche en ce moment, tu devrais regarder’ qui lui donnait fortement envie de reconsidérer certains de ses amis.

Son choix le plus important concerna certainement la décision entre ‘s’habiller ou ne pas s’habiller’ car même si Katherine raffolait des sommeils en petites tenues, elle détestait se promener nue dans son appartement. Dormir en tenue d’Adam dans ses draps tenaient chaud mais se promener sans vêtement lui donnait la chair de poule et elle finissait aussi froide qu’un cailloux sans soleil. Son humeur la poussa sans doute à choisir une adorable culotte blanche avec une nuisette bien taillée sans trop de dentelles pour son confort personnel. Avec le large sweat à zipper qu’elle avait pris à Maxence – elle s’était assurée de la propreté de la chose avant – elle avait fini confortablement assise dans la partie du canapé qu’elle raffolait le plus, la  droite bien évidemment, avec un bouquin pour rester dans l’idée de la femme studieuse. Elle n’avait pas prévenu son colocataire de ce changement soudain de programme, elle même ne s’était pas renseignée sur l’emploi du temps de ce dernier. Elle n’attendait rien, personne, un agréable début de week-end s’annonçait là.

Au bout d’un certain nombre d’heures, Katherine reconnu un bruit distinct dans le couloir, quelqu’un arrivait. Elle devina que c’était son ami, notamment lorsqu’elle entendit une clé s’insérer dans la serrure et une porte s’ouvrir sur un peu de bruit. Un peu beaucoup ? Etait-il rentré accompagner ? Curieuse, elle leva les yeux de son bouquin, rejeta ses cheveux en arrière et se redressa sur le dossier du canapé dans l’espoir d’y voir quelque chose. Et elle se rédit. Qui avait parlé d’un début de week-end agréable ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ♧ MY EX SAID TO MOVE ON.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : Le beau & séduisant Julian Schratter (a)
⊱ MESSAGES POSTÉS : 57
⊱ POINTS DU POSTEUR : 0
⊱ ICI DEPUIS : 28/09/2014
⊱ TES CRÉDITS : Merci à Honey Bird pour ces magnifique avatars :3
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : Etudiante en sexologie, c'est la vie non?
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : Justine alias Psycopathic.

MessageSujet: Re: plz, don't change our habits, ok ? (pv. maxence (♥))   Lun 6 Oct - 19:55

Je venais de terminer les cours, je venais de fermer mes affaires et de les déposer dans mon sac. Je ne me faisais pas prier, au moment de la sonnerie, je me levais et je sortais du cours. Je n'attendais pas une seconde de plus et le professeur avait pris l'habitude de prévenir avant la sonnerie les devoirs ou autre chose. J'avais marché dans le couloir, le sac sur les épaules, le casque sur les oreilles. La casquette en arrière, je sortais de la poche de mon jean un paquet de tabac, je roulais rapidement une cigarette en marchant. J'évitais plusieurs personnes, je descendais les escaliers sans plus tarder et je sortais de l'université. Je la portais à mes lèvres, l'allumait grâce à mon briquet, je sortais mes clés de voiture et je montais rapidement dedans. Ouvrant les fenêtres, mettant la musique assez forte et je démarrais. J'aurais pu rentrer dans mon appartement, mais je n'avais pas envie de rester enfermé, j'avais besoin de profiter. Après tout, je n'étais pas forcément marié à cette jeune demoiselle, je l'appréciais énormément, il y avait cette petite chose entre nous deux. Mais, je ne pouvais pas me permettre, je ne pouvais pas m'accrocher encore plus à elle. Autant pour elle que pour moi, je devais la protéger, je ne devais pas la mettre en danger... Je roulais sans vraiment ou savoir aller, la cigarette au bord de mes lèvres, de la fumer rentrait dans mes poumons et en ressortais par ma bouche. Une fumée blanchâtre, légèrement transparente, mon portable s'était mis à vibrer dans la poche de mon jean. Comme d’habitude, je le prenais en main, le coinçant dans le volant et je m'étais le haut-parleur. Une soirée, j'allais donc retrouver des amies et profiter un peu d'eux avant de rentrer à l'appartement. J'avais de quoi m'acheter à manger et à boire le long de la route. D'ailleurs, j'avais fait un petit détour pour m'arrêter au snack. Je prenais un sandwich et plusieurs autres trucs et je retrouvais mes potes quelques maisons plus loin. Tous assis dans un fauteuil, les jambes poser sur la table basse avec des bouteilles déjà en mains. Ils ne perdaient pas une minute, je déposais tout ce que j'avais pu acheter en bas et je déposais le tout sur la table. Bourrant d'un cul Maxence, je m'étais assis à ses côtés, piquant au passage sa bière pour en boire quelques gorgées et lui redonner. Le programme ? Picoler et fumer puis enfin en boîte pour aller s'amuser avec des demoiselles. Le temps était passé bien vite et notre état s'était dégradé en si peu de temps, les joints n'avaient fait que circuler dans la pièce, l'alcool aussi. Les yeux vitreux, la tête qui tanguait et pourtant je m'était levée de ce canapé, le joint à la main. Le sac dans le dos, la casquette toujours sur la tête. La boîte n'était qu'ont seulement cinq minutes de marche, alors pourquoi tarder ? Au final, il était bien trop difficile de déplacer un gros lourdeau qui était fin mort, la soirée s'était terminée dans un grand bar. Par chance, il y avait du monde, c'était la fête dans cet endroit. Et après quelques danses contre une belle blonde, j'avais décidé de partir. Mais, celle-ci n'avait pas l'intention de me laisser partir seul. Et pourquoi refuser ? Des longs baisers échangés, des mains qui se glissaient sous son t-shirt, bref, la totale quoi. J'avais conduit jusqu'à mon appartement, sans vraiment me soucier si Kath était là ou non. Après tout, je n'avais pas forcément son emploi du temps, elle devait certainement être en soirée non . La route avait été longue, mais j'étais enfin arrivé en bonne compagnie avec cette demoiselle. Si je m'en souvenais bien, elle s'appelait Lindsay, un joli prénom. J'avais monté un à un les escaliers jusqu'à l'appartement, des pas lourds, je n'étais pas discret et je le savais. Je tournais difficilement les clés dans la serrure et une fois la chose faite, j'avais fait entrer la demoiselle. Malheureusement, très vite, je comprenais que blondie était à la maison. Je fermais la porte derrière moi, déposant les clés sur la table, enlevait ma veste et la lançait sur le siège, ma casquette sur la table. Mon joint, je venais de le déposer dans le cendrier. Déposant un baiser furtif sur le front de la belle « Tu es là ? Pas en soirée avec tes amies ? » J'avais déjà à moitié oublié la demoiselle qui m'accompagnait, mais très vite en attrapant une pomme je me souvenais d'elle. Je me tournais vers Kath et montrais la demoiselle, faisant signe d'entrer « Je te présente Lindsay, je l'ai rencontré il y a quelques heures. » Un léger sourire sur les lèvres, j'avais besoin d'une douche. J'avais l'impression d'avoir transpiré comme une vache pendant des heures. « Bon, je vous laisse, je vais sous la douche. Si quelqu'un veut me rejoindre, c'est avec plaisir. » Un petit rire sortait de ma bouche, je marchais jusqu'à la salle de bain, commençant à enlever mon maillot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ♧ MY EX SAID TO MOVE ON.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : Ashley Benson
⊱ MESSAGES POSTÉS : 4
⊱ POINTS DU POSTEUR : 5
⊱ ICI DEPUIS : 01/10/2014
⊱ TES CRÉDITS : moi ♥ + DA + tumblr
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : redSheep

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Re: plz, don't change our habits, ok ? (pv. maxence (♥))   Mar 7 Oct - 21:36

Katherine est une douceur, une petite pâtisserie qui attise les papilles et rend les colosses aussi doux que les agneaux. Qui pouvait résister à sa gentillesse et son calme, sa bonté d’âme et cetera. Eh bien pas grands mondes. Elle était de ces femmes toujours trop tolérante qui – même si vous vomissez sur sa carpette préférée – ne vous jetteront qu’un petit regard de reproche. Un regard de reproche contre des vagues d’amour attendrissant. Mais comme chaque personne, chaque objet, elle avait sa particularité, son ‘exception’. Son exception avait un nom, Maxence. Qui sait, peut-être est-ce ce trop plein d’amour effrayant qui l’empêche de laisser place à sa bienveillance sur ce garçon. Mais c’était tellement plus fort qu’elle. Quand elle le serait dans ses bras, qu’elle marquait sa peau de ses ongles et glisser sa tête contre son dos, son torse. Elle murmurait d’une façon inaudible « à moi » et « à moi » encore et encore sans s’arrêter, sans le remarquer. Car elle respirait, vivait et restait accrochée à cette pensée.

Et voir Maxence, un bras autour de la taille d’une bien trop jolie demoiselle, c’était contre sa pensée. Son envie, son désir, sa réalité mentale. Ca montrait qu’elle avait beau réclamer sans cesse le jeune homme, il ne voulait pas d’elle et de la possession, il ne voulait pas se donner. Kath reçut le baiser sans ciller, elle l’avait fixé du moment où elle s’était redressée sur son canapé jusqu’à celui où elle recevait ce baiser bienveillant sur le front. Bienveillant avec une aura négative qui envahissait plus qu’autre chose. Le brun sentait beaucoup d’odeurs qu’elle connaissait : alcool, drogue, sueur, boîte, danse, sexe. Des questions ridicules se bousculaient dans sa tête, combien de fois avait-il déjà couché ? Etait-il saoul ? Avait-il conscience de la rage qui bouillait en elle ? « Oui, je suis là, j'avais pas envie de sortir. » Souffla-t-elle d'une voix plus ou moins maîtrisée. Elle adressa un regard peu avenant sur cette Lindsay, un joli nom à première vue mais dans cette situation, il était laid, plus laid que n’importe quoi. Katherine, elle, elle ne voulait pas que cette Linsday rentre dans leur appartement pourrir leur soirée. L’idée qu’elle pénètre leur lit. Elle eut des frissons d’effrois dans le dos mais déjà Maxence s’enfuyait. A moins qu’il n’aille juste prendre la plus innocente des douches en pensant que sa nouvelle copine le rejoindrait ? Elle en avait très envie.

Mais elle n’était pas la seule. Alors qu’elle s’apprêtait à le suivre, il sembla qu’elle recherchait tout de même l’approbation de quelqu’un de ses yeux fuyants – atypique pour un drogué. C’est surement pour ca qu’elle adressa un sourire plein d’innocence à Davis qui ne le lui rendit pas. Du tout, juste un regard qui se traduisait par ‘rejoins-le, je te fais bouffer ma nuisette et ma culotte, vomis sur mon parquet, je te nois dans ta merde’. Malgré toute la simplicité dont elle faisait preuve, notre blonde avait un certain honneur à respecter comme tout le monde. C’est la tête haute et le pas décidé qu’elle quitta le salon – et la nouvelle venue pas invitée du tout – pour rejoindre Maxence sans essayer d’admirer son corps – ma foi – plutôt formidable. Non, ils avaient à discuter et elle endossa le rôle de l’agaçante maman, amie, mère, confidante, amante et autre comme elle le faisait avec tous ses proches. « Il faut qu’on parle. » Tout de suite enchainé. « On en avait discuté tous les deux. Je ne connais pas de Linsday dans ton répertoire téléphonique ni même dans ta vie – mis à part la fille d’un de tes cousins peut-être. Il en ressort, et je suis désolée de te l’apprendre, que toutes les Linsday du monde ne sont pas comprise dans notre arrangement. Maxence. » son ton était rythmé, retenu, terriblement retenu car elle essayait de ne pas montrer sa fureur et sa déception. Il la décevait toujours de tout façon. « Renvoie là chez elle. N’importe où, pas ici, c’est mon appartement en plus d’être le tien. Et personne ne te rejoindra ce soir dans la douche. Rhabille-toi. Renvoie-là, maintenant. » Elle détestait cette situation, elle ressemblait à une enfant faisant son énième caprice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: plz, don't change our habits, ok ? (pv. maxence (♥))   

Revenir en haut Aller en bas
 

plz, don't change our habits, ok ? (pv. maxence (♥))

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Question échange laptop alienware m17xr3 cpu i7 2670qm 4gb ram 6870HD
» L'échange de Stamkos
» [Liens] Lien qui change de couleur au survol
» Bbox Sensation TV (ADSL), Bouygues Telecom effectue un échange de matériel
» Fond de fenêtre "Informations" qui ne change pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ just ask my ex. ::  :: quartier résidentiel de seattle :: peters street appartements :: Appartement de Maxence 'Luke' J. Grayson & Katherine 'Sloën' Davis.-