AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mr & Mrs ... ? - (clifford)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

baby, i'm a survivor.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : Minka Kelly
⊱ MESSAGES POSTÉS : 260
⊱ POINTS DU POSTEUR : 141
⊱ DATE DE NAISSANCE : 24/06/1984
⊱ ICI DEPUIS : 26/09/2014
⊱ AGE DU PERSONNAGE : 34
⊱ TES CRÉDITS : bazzart & tumblr.
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : Directrice d'une agence de communication et événementiel et maman à temps plein.
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : Soyo

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Mr & Mrs ... ? - (clifford)   Ven 3 Oct - 16:28



❝Clifford & Elena❞
Mr & Mrs ...?
Vendredi 18h - C’est la folie, aujourd’hui on a eu du monde à l’agence et les derniers dossiers à traiter ne sont pas terminés et pourtant je suis attendue dans trente minutes à l’école de ma fille pour une réunion de rentrée, autant vous dire que le stress s’est en ce moment même emparé de moi. Je file dans l’arrière pièce de l’agence, j’enfile une robe plus décontracté et moins moulante que celle que je porte actuellement, je passe un petit coup sur mes cheveux un léger glose sur mes lèvres et j’attrape mon sac avant même de lancer mes dernières recommandation à mon équipe « Je file les filles ! Je vous laisse terminer ce que vous pouvez, ne vous embêtez pas à tout faire aujourd’hui, on terminera demain, Sam je te laisse le soin de fermer l’agence avec ton double de clés … je file à la réunion de rentrée de ma fille ! bisous les filles ! » À peine mes mots terminés que j’étais déjà dans la rue, à marcher à vive allure en direction de l’école se trouvant à à peine quelques centaines de mètres. Arrivant finalement quelques minutes plus tard, je passais alors par la garderie où je récupérais ma petite Leah, mais pas seulement puisque je récupérais aussi au passage Roxie une amie de ma fille et surtout la fille d’un ami à moi, un papa célibataire avec qui j’avais bien sympathiser depuis quelques semaines. Non je vous vois venir là, rien ne s’est passé entre nous, c’est un homme admirable qui s’occupe à merveille de sa fille c’est tout … bon certes ! Il est fort charmant voir même beaucoup trop à mes yeux, mais bon nous sommes de simples amis … Enfin bref, pour en revenir à ses deux petites têtes d’ange, il m’avait prévenu un peu plus tôt dans la journée qu’il aurait du retard et ainsi il m’avait demandé de récupérer Roxie et qu’il me rejoindrait ensuite directement à la réunion. Chacune des petites agrippait à chacune de mes mains, je leur donnais alors un petit goûter avant qu’on entre dans la salle où la réunion aller se dérouler où déjà il y avait pas mal de parents. Enchainant les sourires et les salutations, je m’asseyais finalement sur une chaise au milieu de la salle, tout en prenant soin de garder une place à mes côtés pour Clifford le père de Roxie. Je posais ainsi mon sac sur la chaise d’à côté. Regardant ma montre je réalisais que la réunion était sur le point de commencer, quand la maîtresse de ma fille et de la fille de mon ami par la même occasion vint à se rapprocher de moi pour me faire part de quelques mots bref avant de finalement rejoindre sa place face à tous les parents pour débuter la réunion « Vos filles sont vraiment adorables ! » Je n’avais pas eu le temps de la reprendre qu’elle était déjà face à la foule de parents impatients de connaître les moindres petits détails des premiers jours à l’école de leurs enfants. Riant légèrement alors à l’allusion de la maîtresse, je me concentrais finalement sur la réunion, tout en jetant de temps à autre un coup d’oeil sur l’espace des enfants où ils jouaient tous sous la surveillances de jeunes étudiants étant chargés de les surveiller. Quand soudain, je reconnus la voix de Clifford, je me retournais et je le voyais ainsi au loin saluer un papa présent avant de le voir s’avancer vers moi … je ne pus m’empêcher de sourire en le voyant arriver et intérieurement je ne pus m’empêcher de penser « Wow cet homme à vraiment une prestance et un sex appeal incroyable ! ».
© Pando

_________________
I choose to be a happy person « I choose not to be a bitter person and if I have a bad day I get really angry with myself and I flip it and tell myself I’m gonna have a good day, I’m gonna be strong, I will be strong and that’s how I choose to be - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ♧ MY EX SAID TO MOVE ON.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : stephen amell.
⊱ MESSAGES POSTÉS : 51
⊱ POINTS DU POSTEUR : 113
⊱ ICI DEPUIS : 25/09/2014
⊱ TES CRÉDITS : (c)
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : lieutenant pompier.
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : tms.

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Re: Mr & Mrs ... ? - (clifford)   Sam 4 Oct - 22:18

Allais-tu pouvoir arriver à temps ? That's the question. Il t'avait été impossible de récupérer Roxie pour le goûter et ensuite enchaîner avec la réunion. Du coup c'était Elena qui s'en était chargée. Tu semblerais presque sans gêne en comptant autant sur elle. Vous ne vous connaissiez pas depuis si longtemps, et pourtant tu reconnaissais déjà que sans elle, tu aurais peut-être trimer pour la rentrée scolaire de Roxane. Vous vous complétez et ce n'est pas plus mal. Tu évoluais en tant que papa dans une période où les familles monoparentales se décuplaient à chaque coin de rue. Kitty n'était toujours pas décidée à rentrer, et sans vouloir le reconnaître tu craignais énormément l'avenir. Tu voulais que Roxie ait sa mère près d'elle et apparemment on en était encore loin. Une petite heure avant la fin de ton service tu croisais les doigts pour qu'il n'y ai aucun appel. Une intervention ne mettait jamais moins de quarante minutes, et pour le coup partir avant la fin reviendrait à faire des minutes supplémentaires qui mordraitent sur ton planning du paternel parfait. L'alarme avait retentit et la seconde d'après tu étais dans le camion. Malaise, et non incendie ce qui en général était beaucoup plus rapide. En tout et pour cause tu étais arrivé avec un petit quart d'heure de retard. C'était mieux que rien. Tu savais si tu continuais à élever seul ta petite princesse, il faudrait que tu lui apprennes à vivre avec ce rythme de vie. Ton regard s'était automatiquement posé sur Elena, comme si c'était le tout premier visage familier au milieu de la foule. La place libre à ses côté t'avait arraché un sourire. Damn, tu avais envie de lui demander ce que tu ferais sans elle. « Mission accomplie ! » Avais-tu glissé à la demoiselle en un léger chuchotement après t'être rapproché légèrement d'elle au point quand même d'en distinguer son parfum si.. féminin. « Rassure moi, la place était bien pour moi ? » Encore un peu et on finirait par entendre un chuut ! Tu étais quand même en plein milieu d'une réunion et en plus en retard. Cela dit que la place soit pour toi ou non, tu n'allais pas la quitter maintenant. Tu laissais dès lors ta veste sur tes jambes, et appuya ton avant-bras sur l'accoudoir de la chaise.

_________________

    keep it real, bab'.
    Nous recherchons tous quelque chose par ambition mais, ou bien nous ne réalisons pas cette ambition, et nous voilà pauvres, ou bien nous croyons la réaliser, et nous voilà tout à la fois riches et fous. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

baby, i'm a survivor.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : Minka Kelly
⊱ MESSAGES POSTÉS : 260
⊱ POINTS DU POSTEUR : 141
⊱ DATE DE NAISSANCE : 24/06/1984
⊱ ICI DEPUIS : 26/09/2014
⊱ AGE DU PERSONNAGE : 34
⊱ TES CRÉDITS : bazzart & tumblr.
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : Directrice d'une agence de communication et événementiel et maman à temps plein.
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : Soyo

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Re: Mr & Mrs ... ? - (clifford)   Sam 4 Oct - 23:00



❝Clifford & Elena❞
Mr & Mrs ...?
Faire confiance à un homme était maintenant devenu depuis un peu plus de deux ans, une mission quasiment impossible pour moi, la jeune maman et toute nouvelle femme d’affaire que j’étais aujourd’hui. En effet, après la trahison de Tobias mon ex-mari, celui qui m’avait complètement détruite et avait par la même occasion enlever toute la confiance que je pouvais avoir en l’espèce humaine, reconstruire ce sentiment de confiance était une chose dont je n’avais jamais repensé pouvoir établir. Cependant il semblerait que le destin en avait décidé tout autrement pour moi, puisque depuis le jour de la rentrée de ma petite Leah, dès les premiers regards échangés avec Clifford, c’est comme si tout ces mauvais souvenirs s’étaient envolés par la même occasion, pour laisser place à un espoir de renouveau. Vous allez alors me dire, c’est l’effet « père idéal » que dégage cet homme qui m’a fait tout de suite exhiber toutes mes craintes et mes barrières, mais je vous répondrais que non, que ce n’est pas son physique avantageux, son sourire charmeur ou bien c’est beaux yeux bleus qui m’ont fait succomber à croire à nouveau en l’homme, mais seulement son attitude, son comportement et sa manière d’agir vis à vis de sa fille. Dès le premier instant j’ai pu voir dans ses yeux, dans sa manière de se comporter avec la petite Roxie, qu’il était un homme bien, un père attention qui n’irait pas mentir à sa femme sur ses activités extra-conjugales, je ne parle pas là de coucheries, mais bien d’activités comme mon ex-mari avaient pu avoir, à savoir ses différents trafic d’armes, de drogues et j’en passe. Enfin bref, au fil de nos rencontres quotidiennes, de nos salutations qui se prolongeaient de plus en plus, nous avions alors créé une véritable relation d’adultes tout à fait positive et descente. Au fil des semaines, il m’avait même demandé quelques fois si je pouvais récupérer sa fille car suivant ses différents services, il se trouvait parfois embarrassé pour pouvoir accorder ses heures, à celle de la nouvelle vie scolaire de sa petite. De plus, coup du destin à nouveau, nous découvrions que nous étions voisins de palier chose qui arrangeait d’autant plus les choses pour notre accord, à savoir celui que je m’engageais à m’occuper de sa fille, en la récupérant en même temps que la mienne lors de sortie d’école par exemple. Tout ça pour dire que mon rapprochement de cet homme n’était pas une question d’attirance physique ou même sexuelle (même si je dois avouer que je le trouve fort agréable à contempler), mais bel et bien une réelle entente mutuelle et un partage de services qu’on se rend l’un et l’autre depuis plusieurs semaines. C’est ainsi que je m’étais retrouvée à cette réunion en compagnie des deux petites.

J’étais donc concentrée à écouter les premières paroles de la directrice quand soudain faisait son apparition Clifford dans la salle. Il s’avança rapidement pour me rejoindre, ce qui me valut de ne pas pouvoir m’empêcher de lui sourire jusqu’à son arrivée à mes côtés. Ses premiers mots continuèrent à faire de sa présence une compagnie agréable puisqu’il me fit rire d’amblé. « Le super papa est arrivé, comme promis il n’a pas failli à sa mission » dis-je amusée avant de continuer pour venir à le rassurer sur la place se trouvant à côté de moi, tout en me jouant de lui aux premiers abords « Enfaite, figure toi que j’attendais la venue de mon prince charmant, celui qui saurait subvenir à mes moindres désirs et besoins … mais apparemment il n’a pas l’air de vouloir pointer le bout de son nez ce soir, cette place est donc tienne mon ami ». À peine mes mots terminés je ne pus m’empêcher de jeter un oeil du côté du coin enfant où nos deux filles avaient l’air de bien s’amuser, me retournant à nouveau vers cette figure viril qu’il représentait admirablement je lui faisais part d’une petite requête « Roxie et Leah semblent passer du bon temps ensemble, elles s’apprécient vraiment, que dirais-tu de les emmener manger à l’extérieur ce soir … » Plongeant mon regard dans le sien j’espérais qu’il acquiesce puisque voir ma fille aussi heureuse m’était précieux et l’idée de l’avoir en ma compagnie ce soir me réjouissait car j’étais sûre de passer une agréable soirée en sa compagnie, mais tout de suite mon instinct de femme blessée et peu confiante en elle resurgit « Je suis bête, tu dois avoir quelque chose d’autre de prévu et je comprends, tu as sûrement mieux à faire que de passer la soirée en compagnie de ma fille et moi, surtout après une journée de travail, c’était une mauvaise idée, désolée … » Et voilà comment mon passé venait empreignait ma vie d’aujourd’hui. Essayant de reprendre mes esprits, je re-dirigeais mon regard vers la directrice qui passait maintenant la parole à la maîtresse des maternelles, à savoir celle de Roxie et Leah. Gênée de mes mots, de ma réaction, j'enroulais une mèche de cheveux autour de mon doigt, signe parfaitement distinctif de mon état de stress.

© Pando

_________________
I choose to be a happy person « I choose not to be a bitter person and if I have a bad day I get really angry with myself and I flip it and tell myself I’m gonna have a good day, I’m gonna be strong, I will be strong and that’s how I choose to be - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ♧ MY EX SAID TO MOVE ON.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : stephen amell.
⊱ MESSAGES POSTÉS : 51
⊱ POINTS DU POSTEUR : 113
⊱ ICI DEPUIS : 25/09/2014
⊱ TES CRÉDITS : (c)
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : lieutenant pompier.
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : tms.

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Re: Mr & Mrs ... ? - (clifford)   Sam 4 Oct - 23:56

Elena avait tout dit. Le super papa était arrivé sans faillir à sa mission. Après avoir épousé Caitlin, et au beau milieu de ses allers-venus du temps où tu avais été soldat, tu avais vite eu l’envie d’être père, de former une famille avec ta femme et un enfant, votre enfant. Etre père était aujourd’hui ta plus grande fierté et que tu veuilles ou non le reconnaitre tu travaillais essentiellement à ne pas être comme ton père. C’était tout simple. Il te fallait être différent de ton paternel. La paternité était potentiellement l’un des pôles sur lequel tu étais le plus exigeant avec toi-même. Tu souffrais énormément de voir ta petite Roxie sans sa mère, et tu t’en sentais amèrement responsable, alors maladroitement il te allait combler ça en étant régulier, et exigeant avec toi-même, à la manière d’un boulimique. Amusé par sa réplique tu lui avais répondu. « C’est que je n’ai plus rien à prouver on dirait. Ma réputation semble toute faite. » Tu aimais l’image positive qu’elle avançait de toi. Beaucoup pourrait te dire que ça n’est qu’une réunion, et qu’un simple compte rendu aurait pu suffire surtout compte tenu de ton boulot, mais toi, tu étais bien plus que borné sur la chose. C’était peut-être même outre mesure, et quasi inconscient. Tu avais clairement peur que faire l’impasse sur certaines deviennent une habitude. Une réunion à l’école, et plus tard une compétition, une remise de diplôme… hors de question. C’était clairement tout ce que tu voulais éviter pour ta fille, pour ce duo que tu formais avec elle. Ta main encadra ta barbe un instant suite à la réponse d’Elena et tu vins alors à lui répondre. « Laisse-moi deviner… Grand et mince ? Blond... propre sur lui, banquier.. et accessoirement rasé comme un bébé ? » On pourrait presque croire que tu cherchais à savoir quel était son type d'homme sans même t'en rendre compte ! Bizarrement on finirait par croire à deux adolescents qui barvardent pendant un cours un peu trop barbant. Mais en même temps la directrice semblait se focaliser sur les enfants qui avaient encore du mal à parler et à s’ouvrir aux autres ce qui n’était pas tant le cas de vos deux princesses… respectives bien entendus. Ahem. Ton regard s’élança naturellement vers les filles en entendant Elena te proposer d’aller dîner. Et pourquoi pas tiens ! Gérer le bain et le dîner pour la faire coucher à l’heure prévue allait peut-être compliqué pour ce soir, alors autant dîner dehors. L’idée te plaisait. C’était potentiellement d’une pierre deux coups, voir plus. Cela étant dit, toi qui semblais tant accessible tu finissais encore une fois par être intimidant malgré toi. Tu n’avais rien répondu à la proposition de la demoiselle tant elle s’était rapidement excusée. Ton regard ne la quittait pourtant, amusé de la voir agir comme une adolescente, peu sur d'elle. « Ben, alors on se dégonfle ? » Une fois ta question prononcé tu redirigeas ton regard vers l’institutrice qui débutait son speech le sourire amusé par le comportement d’Elena. Tu allais certainement partir à la quête d’une autre maman célibataire dans ce cas ! Tu avais été à deux doigts de la taquiner là-dessus mais tu t'es vite rendu compte que c'était un peu comment dire... vilain.

_________________

    keep it real, bab'.
    Nous recherchons tous quelque chose par ambition mais, ou bien nous ne réalisons pas cette ambition, et nous voilà pauvres, ou bien nous croyons la réaliser, et nous voilà tout à la fois riches et fous. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

baby, i'm a survivor.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : Minka Kelly
⊱ MESSAGES POSTÉS : 260
⊱ POINTS DU POSTEUR : 141
⊱ DATE DE NAISSANCE : 24/06/1984
⊱ ICI DEPUIS : 26/09/2014
⊱ AGE DU PERSONNAGE : 34
⊱ TES CRÉDITS : bazzart & tumblr.
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : Directrice d'une agence de communication et événementiel et maman à temps plein.
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : Soyo

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Re: Mr & Mrs ... ? - (clifford)   Dim 5 Oct - 13:31



❝Clifford & Elena❞
Mr & Mrs ...?
Une fois que vous avez été profondément trahie, blessée, je peux vous assurer que la rédemption vers une vie paisible et sans contraintes est une étape difficile. Cela faisait un peu plus de deux ans maintenant que Tobias s’était retrouvé derrière les barreaux de la prison, deux ans que j’avais demandé et obtenue sans grande difficulté le divorce, deux ans que je m’occupais seule de ma fille, la prunelle de mes yeux, j’ai même réussi à ouvrir ma propre agence de communication et pourtant durant ces deux années je n’avais point pu accorder ma confiance à un seul homme … du moins  jusqu’à aujourd’hui puisque Clifford était maintenant là et du peu que j’en avais pu voir, il s’agissait pourtant bien d’un homme, un vrai.  C’est donc naturellement que nous nous retrouvions tous les deux maintenant assistant à cette réunion de rentrée de nos chères petites. Je dois avouer que sa présence ici ne m’était pas désagréable, bien au contraire. Certes il y avait beaucoup d’autres famille monoparentales dans la salle, c’était aujourd’hui devenu presque une norme de notre société, mais il y avait toujours certains couples bien soudés, qui venait à vous rappeler à quel point vous aviez raté votre engagement précédent, à quel point vous pouviez vous sentir seul aujourd’hui, notamment dans des situations comme celle-ci où il s’agit de l’éducation d’un enfant. C’est donc bien faible de dire que sa présence me rassure, elle me fait du bien, me fait oublier tous mes soucis qui sont pourtant bien présents. C’est donc dans cette optique de faire abstraction de tout ça et d’être une maman forte que je me trouvais maintenant, en étant au côté de Clifford. Je l’avais alors en quelque sorte mis sur un piédestal en faisant de lui le papa parfait (qu’il est) et dont il s’empressait de s’en vanter, ce qui me fait rire. Il avait cette façon de parler, d’appréhender la vie d’une telle manière qu’il était très agréable de le côtoyer. Au fond je savais très bien que sous ses airs de super papa, il avait sans doute lui aussi de multiples craintes et j’essayais ainsi avec des petits mots bien placés de lui faire entendre qu’il se débrouillait plutôt bien avec la petite Roxie, après tout quand on est parent je pense que ce besoin de confort quand à notre travail d’éducation, de protection est inné et totalement nécessaire à notre bon fonctionnement. Continuant ainsi sur notre joute délirante, je lui avais fait part de mon désir de voir arriver mon prince charmant sur son grand cheval blanc, bien qu’étant très réalise je savais que ce genre de figure masculine parfaite était une perle rare, réservée à de trop peu nombreuses chanceuse. Il s’en amusa comme à son habitude et vint rapidement à me soutirer des informations sur mon idéal masculin … qui semblait bien loin de ce qu’il pouvait s’en faire de son côté. « Ta description du preux chevalier semble bien loin de ma réalité mon ami … je ne veux pas d’un homme comme ça, moi je veux simplement pouvoir être heureuse et en sécurité auprès d’un homme qui sera me faire rire et sourire … puis physiquement parlant il faut qu’il soit assez imposant et viril … un gringalet grand, mince et blond ce n’est plus dans ma tranche d’âge, je ne suis pas une cougar … je préfère les hommes, les vrais » dis-je tout en lui faisant un clin d’oeil qui était censé lui faire croire qu’il m’intéressait (ce qui n’était pas le cas, enfin je veux dire qu’il n’y avait là aucune réelle intention, car certes il avait l’image idéal de l’homme que je pouvais me faire), mais ne pouvant tenir mon sérieux bien longtemps je riais discrètement pour ne pas me faire détester par toute la masse parentale présente dans la salle. Finalement j’avais omis le fait de continuer cette petite « réunion familiale » en allant tous dîner à l’extérieur ce soir, avant même de me rétracter en pensant qu’il devait certainement mieux à faire et surtout j’avais peur, peur de le laisser trop entrer dans ma vie et que tout devienne trop compliqué. C’était sans compter sons sens de la répartie qui vint rapidement toucher mon esprit de joueuse acharnée, c’est donc tout en lui donnant un petit coup de mon poing sur son épaule musclée et robuste que je lui faisais savoir le fond de ma pensée « Pfff, je me dégonfle pas, je pensais juste que tu avais peut-être mieux à faire c’est tout … mais si tu insistes tant, allons manger à l’extérieur … Je te laisse choisir, j’attends de voir ce qu’un super papa peut me réserver comme surprise, après tout je n’en connais pas d’autre pour le moment donc j’ai hâte de découvrir tes super-pouvoirs ». Hochant la tête tout en souriant pour lui lancer le défi, je me recentrer sur la maîtresse qui terminait son discours en nous invitant à poursuivre cette réunion autour d’un petit cocktail/buffet tout en pouvant venir lui poser des questions sur nos petites têtes d’ange si nous en avions envie. Me levant comme la plupart des parents, je posais ma main sur l’épaule de Clifford et lui demandait de m’accorder une faveur « Tu peux aller récupérer les filles pendant que je vais essayer de me faufiler dans cette foule pour tenter d’approcher la maîtresse ? Je voudrais lui poser des questions sur Leah et savoir si elle a eu des mots par rapport à son père … tu n’auras qu’à me rejoindre avec les petites si ça te dérange pas … » Connaissant à priori sa réponse, j’attrapais mon sac et m’apprêtait à partir pour aller rejoindre la maîtresse qui se voyait déjà assaillit par plusieurs dizaines de parents, tous curieux de savoirs les moindres petits détails sur leurs chérubins.
© Pando

_________________
I choose to be a happy person « I choose not to be a bitter person and if I have a bad day I get really angry with myself and I flip it and tell myself I’m gonna have a good day, I’m gonna be strong, I will be strong and that’s how I choose to be - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ♧ MY EX SAID TO MOVE ON.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : stephen amell.
⊱ MESSAGES POSTÉS : 51
⊱ POINTS DU POSTEUR : 113
⊱ ICI DEPUIS : 25/09/2014
⊱ TES CRÉDITS : (c)
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : lieutenant pompier.
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : tms.

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Re: Mr & Mrs ... ? - (clifford)   Dim 5 Oct - 19:09

Crois le ou non, tu rentrais bizarrement dans une telle description, sa description. Mais c'est pour dire ! Tu n'étais tellement pas dans un jeu de séduction avec Elena, du moins clairement pas consciemment, que ça n'avait pas fait tilte dans ta tête. Pourtant ton côté taquinement prétentieux aurait pu faire des ravages sur une telle réplique de la jeune femme. Elle n'en demandait pas trop quand on y pense, c'était peut-être pas si compliqué à trouver. Tu avais ris quand elle souligna le fait de ne pas être une cougar. Elle s'émancipait complètement de cette tendance, quand elle assumait complètement celle de mère célibataire. Toi, qui n'avait pas su te reconnaître dans une description qui te correspondrait pourtant volontiers, tu avais tout de même su souligné ce point. C'était très paradoxal mais tellement toi. Attentif, réfléchi sans qu'on puisse vraiment soupçonner cela de toi par moment. « On tentera de te trouver ça pour Noël ! » Avais-tu dit, en la regardant du coin, taquin, comme un papa qui semblait avoir beaucoup trop entendu parler de Noël ces derniers temps. Roxie en oubliait halloween mais Noël trottait dans ta tête depuis que tu prenais le temps de regarder les photos avec elle, et de partager un semblant de souvenirs, et là encore tu ne te rendais clairement pas compte que ta réplique pourrait être prise autrement. On t'offrirait presque à elle pour Noël tant vous sembliez vous entendre si bien. Sérieusement Cliff' d'un point de vue extérieur vous ressembliez à couple amoureux, qui passe son temps à se taquiner comme des adolescents. D'ailleurs tu remarqueras que pour le coup, elle te demandait de LA surprendre en vous emmenant à dîner. Oui d'un coup d'un seul, il n'était plus question de faire plaisir aux petites mais bien plus de surprendre Madame Davis. L'idée ne te déplaisait pas mais quitte à surprendre... « S'il faut te surprendre, autant me glisser aux fourneaux ! Je fais ça plutôt bien tu sais. » Avais-tu comme si c'était une vérité générale. Bon okay, tu ne cuisinais pas vraiment des plats d'adultes ces temps-ci. Non tu t'arrangeais pour faire manger à ta petite Roxie un peu de tout, persuadé que si tu l'habitude aux légumes tôt tu réduisais les chances qu'elle les rejette plus tard. Oui, tu étais vraiment trop pointilleux. Tu calculais tout, et sans cesse. Pas pour rien que tu n'avais pas encore trouver la nanny idéale ! Plus exigeant tu meurs ! Tu t'es relevé, de suite après la jeune femme, sourire amusé aux lèvres. Elle t'avait amusé, tu ne te moquais pas mais tu en souriais sans pouvoir t'en empêcher. Bon sang tu étais clairement comme un ado', vous vous charriez comme de vrais ados, quand pourtant vous étiez de parfaits adultes responsables. Elle venait quand même de te faire passer pour celui qui insistais, mais tu n'avais pas soulevé ce point devant elle. Prévenant, tu ne voulais pas risquer de la mettre mal à l'aise en la taquinant outre mesure. Quel gentleman ! Ton regard s'était brièvement perdu au travers de la salle, jusqu'à ce qu'elle vint poser sa main à ton épaule. Tu as dès lors reposé le regard sur elle pour finir par répondre. « Oui bien sûr, on... on t'y rejoint. » Sans pouvoir l'expliquer, tu as, à cet instant, eu une sacrée pensée pour Caitlin. Tu vivais avec Elena un moment que tu aurais toujours espéré vivre avec elle. Sans pouvoir t'en rendre compte, Elena t'avait laissé comme perplexe en bousculant tes pensées. Ce côté complémentaire du couple que vous n'aviez jamais su trouver avec l'arrivée de votre fille, cette harmonie. Ta mâchoire se contracta légèrement et ta main frotta une fois de plus ta barbe alors que tes pas te guidaient vers ta fille, vers les filles. Le câlin du soir et des retrouvailles t'avait comme réchauffé le coeur, tout en chassant ce côté pensif dans lequel Elena t'avais plongé en te demandant de récupéré les filles pour la rejoindre ensuite. Tu l'avais d'ailleurs fait, en prenant le temps de leur demander comment s'était passé leurs journées.. à toutes les deux. Tu as vite fini par t'habituer à Leah aussi. C'était fou quand on y pensait. C'est escorté par ces deux petites princesses main dans les tiennes que vous tentiez de la retrouver ensemble tel un trio en mission en milieu de foule. « Ah ! Là voilà ! » Avais-tu dis à l'intention des filles, enthousiaste dans la voix tout en sentant Leah qui relâchait ta main pour se joindre à sa maman, naturellement, alors que Roxie contemplait Elena dans sa jolie robe avec un petit sourire aux lèvres. Au fond tu osais te dire qu'on souffrait forcément plus de l'absence d'une mère que de celle d'un père, et tu complexais presque. Il fallait te chasser ses vilaines idées, ce n'était pas le moment. Tu y repenseras ce soir, seul dans ton lit, ou en regardant Roxie dormir, mais là encore ça n'était clairement pas le moment.   

_________________

    keep it real, bab'.
    Nous recherchons tous quelque chose par ambition mais, ou bien nous ne réalisons pas cette ambition, et nous voilà pauvres, ou bien nous croyons la réaliser, et nous voilà tout à la fois riches et fous. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

baby, i'm a survivor.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : Minka Kelly
⊱ MESSAGES POSTÉS : 260
⊱ POINTS DU POSTEUR : 141
⊱ DATE DE NAISSANCE : 24/06/1984
⊱ ICI DEPUIS : 26/09/2014
⊱ AGE DU PERSONNAGE : 34
⊱ TES CRÉDITS : bazzart & tumblr.
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : Directrice d'une agence de communication et événementiel et maman à temps plein.
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : Soyo

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Re: Mr & Mrs ... ? - (clifford)   Dim 5 Oct - 20:39



❝Clifford & Elena❞
Mr & Mrs ...?
La vision de la famille idéale pour la majorité des gens,  tourne autour de la représentation idyllique d’un père, d’une mère et de leurs enfants. Certes aujourd’hui cette vision se voit être controversée et bouleversée par de nombreuses situations nouvelles qui apparaissent, notamment avec la montée des familles monoparentales, mais aussi avec la question de famille pour tous, autour des couples homosexuelles, mais là n’est pas mon interrogation. En effet, après l’arrestation de mon ex-mari, du père de Leah, je me suis alors demandée comment j’allais pouvoir gérer tout ça, gérer l’éducation de ma fille seule. Comment j’allais pouvoir lui donner autant d’amour qu’elle aurait pu recevoir de deux personnes réunies autour, à savoir son père et moi-même, alors qu’elle n’avait maintenant plus que moi. Au départ, je ne m’en sentais nullement capable, j’ai pensé au pire en me retrouvant seule et désemparée, mais c’est rapidement que j’avais repris du poil de la bête, pour devenir la maman indépendante et célibataire que j’étais aujourd’hui. Certes je ne suis peut-être pas parfaite dans tout ce que j’entreprends, mais j’essaie de faire de mon mieux pour donner à ma fille la meilleure éducation, le plus d’amour que je puisse lui donner. Pour le moment tout semble fonctionner, mais qu’en sera t-il dans quelques années, quand Leah se posera plus de questions, quand elle commencera à se comparer aux autres … c’est des questions qui me font peur et que j’essaie ainsi d’éviter pour le moment. Et c’est dans des moments comme celui-ci, lors de cette réunion que j’aurais pu me retrouver envahit par une vague d’émotions négatives, mais à y regarder de plus près je n’étais pas la seule dans cette situation, je pouvais même voir dans l’assemblée des femmes aux visages fatigués, abîmés par l’usure de leur travail, leurs heures acharnées à enchainer plusieurs petits jobs pour subvenir aux besoins de leurs enfants. À côté je faisais pâle figure, moi la jeune chef d’entreprise à qui tout réussissait pour le moment au niveau professionnel, je ne devais donc plus me plaindre, puis aujourd’hui je n’étais pas seule Clifford était là et rien que sa présence me suffisait à me rassurer. D’ailleurs chacun de ses mots, de ses gestes avaient le don de me redonner le sourire même lorsqu’on abordé l’homme de mes rêves, j’aurais pu fondre en sanglot à l’idée de ne jamais réussir à refonder un couple, une famille, mais non grâce à son humour je passer outre ce sentiment. « J’espère que d’ici Noël je l’aurais peut-être déjà trouver, mais je veux bien que tu envoies ça en même temps que la liste qu’enverra Roxie, si ça peut aider je suis preneuse » lui rétorquais-je amusée. Il avait tout du parfait homme, au fond de moi je n’avais jamais osé lui demandé très franchement pourquoi il était seul avec sa fille, je savais juste que sa femme l’avait quittée, rien de plus. Une chose est sûre de mon côté, c’est que si j’avais eu la chance d’avoir un être aussi attentionné, amusant et sexy à mes côtés j’aurais tout fait pour le garder rien que pour moi … quoi que j’avais eu ce genre d’homme avec Tobias, sauf que celui-ci avait aussi un côté sombre et dangereux qui était venu tout gâché … Peut-être que Clifford aussi avait un talon d’Achille, après tout je ne le connaissais pas depuis très longtemps, je devais donc restait méfiante et ne pas forcément le mettre sur un piédestal comme j’en avais pris l’habitude depuis quelque temps. Mais c’était sans compté sur la portée de ses prochains mots, qui donnaient une nouvelle fois, une image parfaite de cet homme « Eh bien qui m’aurait dit le jour de la rentrée que j’allais rencontré un homme comme toi, un super papa certes, mais aussi un homme qui sait se mettre derrière les fourneaux, Dieu aurait-il entendu mon appel désespéré ? … » je ne pus m’empêcher de rire à nouveau avant de finalement suivre la cadence et le rythme de la foule qui allait interroger la maîtresse. Après un accord mutuel avec Clifford, il allait chercher respectivement nos deux filles avant de me rejoindre. Ayant finalement réussie à atteindre mon but, à savoir atteindre la femme la plus demandée de la soirée, non ce n’est pas la mère de Charlotte qui vient tout juste de refaire ses seins et qui a sorti le grand jeu avec un décolleté plongeant ce soir (quoi que pas mal de papas semblent vouloir la saluer … surprenant me direz-vous ? je ne pense pas ^^), mais bel et bien la maîtresse des maternelles et donc de Roxie et Leah. « Madame Warren, je suis Elena Davis la maman de … » ne me laissant même pas la peine de terminer mes mots elle me rétorquait aussitôt sur un ton enjoué « Madame Davis, la maman de Leah et de … Roxie, vous êtes tout en beauté ce soir, vous vouliez savoir comment cela se passe avec vos filles … à vrai dire c’est un réel plaisir de travailler avec des enfants aussi agréable … » complètement troublée par les mots de l’institutrice, je restais là, figée et muette, complètement démunis de réponses à lui donner. Vint alors me sauver de mon silence gênant l’arrivée de Leah qui vint à s’agripper à mes jambes, avant que je la prenne instinctivement dans mes bras, rapidement rejointe par Clifford et sa fille Roxie. Et c’est ainsi de plus belle que la jeune femme repris son discours complètement ahurissant « Monsieur Winston, j’étais justement entrain de parler à votre compagne, du plaisir qu’il était pour moi de travailler avec vos filles, elles sont toutes les deux extraordinaires, toujours enjouée et présente pour tout ce que l’on entreprend … ah veuillez m’excuser, j’aperçois Madame Fitzwilliam, la maman de Charlotte, je dois justement lui accorder quelques mots concernant sa fille, je vous souhaite une bonne soirée … à lundi les filles ! » La scène avait été d’une rapidité et d’une emprunte loufoque. Me tournant vers mon mari d’un soir je ne pus m’empêcher de lui faire les gros yeux, essayant de chercher une explication à ce qui venait de se passer « Il semblerait qu’il y ait eu une légère confusion nous concernant, il va peut être falloir remédier à ça dès lundi, histoire d’éviter tout conflit d’intérêts, non pas que cela me gêne particulièrement, mais au niveau administratif et formel, je pense qu’il serait bon d’informer l’école que nous ne sommes pas en couple et qu’elles ne sont pas soeurs ^^ ». M’approchant de la petite Roxie, tenant toujours Leah dans mes bras, je lui offrait un doux baiser sur son front, avant de reprendre « Tu veux aller rejoindre les autres parents au buffet et contempler le magnifique travail du chirurgien qui a opéré madame Fitzwilliam ou bien tu veux qu’on rentre et ainsi tu pourras me prouver si tes dires antérieurs sont fondés ou non … par rapport à tes talents de cuisinier » Cherchant du regard une réponse de sa part, je fus soudain ramené à la réalité lorsqu’un homme s’approcha de moi et m’adressa la parole de manière plus ou moins indélicate « Vous êtes toujours aussi resplendissante Madame Davis, je suis passé à l’agence aujourd’hui pour espérer vous croiser, mais je vous avais manqué de peu, je suis le papa de Mateo qui apprécie lui aussi la beauté de la famille Davis, puisqu’il semble bien apprécier votre fille … puis-je me permettre de vous offrir un verre au buffet ? » Cet homme était pire qu’une sangsue, à priori en instance de divorce avec sa femme pour infidélité, du moins c’est ce que les rumeurs en disaient, il me lâchait plus depuis le premier jour de la rentrée, un vrai pot de colle dont je n’arrivais pas à me débarrasser, faute pour moi d’avoir essayer à de nombreuses reprises. Me retournant alors une nouvelle fois vers Clifford, je le suppliais du regard, tout en faisant une mine dépitée de venir à ma rescousse face à ce chevalier des temps modernes.
© Pando

_________________
I choose to be a happy person « I choose not to be a bitter person and if I have a bad day I get really angry with myself and I flip it and tell myself I’m gonna have a good day, I’m gonna be strong, I will be strong and that’s how I choose to be - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ♧ MY EX SAID TO MOVE ON.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : stephen amell.
⊱ MESSAGES POSTÉS : 51
⊱ POINTS DU POSTEUR : 113
⊱ ICI DEPUIS : 25/09/2014
⊱ TES CRÉDITS : (c)
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : lieutenant pompier.
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : tms.

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Re: Mr & Mrs ... ? - (clifford)   Dim 5 Oct - 22:29

Deux adolescents ! On n’y croirait presque pas en te connaissant. Vous vous étiez fait confiance un peu trop rapidement, et on croirait presque qu’elle en était devenue ta meilleure amie ! Forcément, tu ne pouvais pas l’expliquer, toi qui étais de nature tellement méfiante. Mais pour le coup arriver à vous taquiner ainsi au beau milieu d’une réunion c’était quand même inattendu. Le pire dans tout ça c’est que tu ne forçais pas le rire. D’ailleurs tu ne forçais jamais le rire, mais là disons que tu n’arrivais pas t’en empêcher, même si légèrement, face à ce qui finissait par être un petit jeu. Tu avais hoché l’air de dire que tu prenais note, comme si tu avais des liens avec papa Noël. De manière plus adulte, on te prendrait pour un site pour célibataires exigeants. « Ha ! Qui sait ?! » Avais-tu dis sans la prendre au sérieux, et surtout sans te prendre au sérieux. C’était la tendance entre vous, et ça marchait plutôt bien. Tu as toujours été quelqu’un de très loyal, et le moins qu’on puisse dire c’est que de part vos filles et les responsabilités que vous vous étiez donné la loyauté ne manquerait certainement pas à votre amitié, voisinage, peu importe comment on pouvait appeler ça.

Alors que l’institutrice semblait aisément se détourner vers toi, tu commençais à penser qu’Elena allait broncher. Tu doutais clairement du fait qu’elles aient pu converser comme elle le voulait. D’ailleurs elle t’avait fait comprendre qu’elle voulait parler de la situation familiale et de l’adaptation de Leah au milieu d’enfants ayant certainement deux parents ! Enfin Cliff’ n’ayons pas peur des mots, après tout Elena l’avait énoncé, elle avait voulu parler du père et du comportement qui pouvait en découler chez Leah. Devais-tu avoir les mêmes préoccupations, sitôt ?! Non ! Pas que ça ne soit pas nécessaire mais c’était surtout que tu étais un peu dans une phase de déni. D’ailleurs ta main se glissa sur le sommet de la tête de ta princesse pour lui caresser les cheveux, et il faut le dire tu avais été à deux doigts de glisser tes mains aux oreilles de Roxie. Tu étais resté bloqué, sur ses mots et en regardant Elena tu vins à lui dire, alors que la maîtresse s'éloignait. « C’est moi ? Ou elle vient de… » Heureusement que tu avais une image irréprochable d’Elena si tu viendrais à penser qu’elle s’est un peu emballée face à l’institutrice. Non ça ne pouvait pas venir d’elle. « Oui effectivement… ça serait utile. Avec la même adresse… fallait s’y attendre !  Cela dit inséparables peut-être, mais elles ne portent pas le même nom.  » Sentant le regard de Roxie sur toi, tu vins à t’agenouiller vers elle pour la regarder le sourire amusé aux lèvres. Tu te demandais si les petites filles n’avaient pas joué le jeu aussi. Faut dire que vous n’aviez pas vraiment cherché à freiner ce début d’amitié. Elles étaient quasi-inséparables entre l’école, les sorties d’école, les goûters ensemble, alors à y ajouter le fait qu’elles étaient voisines ! « Dis moi, pupuce, il aurait peut-être fallu lui dire à la maîtresse que Leah n’était pas ta sœur. » Il ne t’avait pas fallu plus pour déceler en ce sourire un peu gênée de la petite fille. Peut-être qu’elles avaient aussi un peu joué le jeu. Cela dit en voyant ce geste tendre de la part d’Elena en faveur de Roxie, tu finissais vite par te dire qu’il y avait de quoi s’y perdre là-dedans. Tu as donc fini par te relever, en écoutant la jeune femme alors que Roxie réclamait que tu la porte. Il allait être dans les coups de dix-neuf heures, c’était souvent le moment du bain, la fin de journée câline et tu avais tout juste eu le temps de lui répondre. « On pourrait aussi inviter Madame Fitzwilliam et sa fille à dîner avec nous. Enfin moi je dis ça, je n’dis rien ! » Tu disais ça l’air de rien mais forcément tu la taquinais. Tu étais un homme certes, mais au-delà du fait que tu n’étais pas fan de tout ce qui est superficiel tu trouvais ça presque inapproprié, ici, ce soir. Tu as donc tout juste eu le temps de prendre Roxie dans tes bras en lui faisant promettre de ne pas s'endormir parce qu'à priori tu avais une surprise pour elle - à savoir un dîner avec sa copine - que très Madame Davis fut monopolisé ! Tu avais ris sans pouvoir t'en empêcher et aussi pour la narguer un peu. Roxie tentait désespérément de te pousser à la regarder en te demandant. « Papa, pourquoi tu rigoles ? » Explique voyons ! Non impossible, tu n'avais pas su briser ce contact visuel avec Elena à laquelle tu finissais par mimer de tes lèvres silencieusement. « Joyeux Noël ! » Et ce n'est que là que tu vins à regarder ta petite fille qui en monopolisait ton visage de ses mains en répétant 'ça piques, tu piques papa' en riant. Tu l'embrassais sur son petit nez avant de dire. « A vrai dire nous comptions aller dîner mais peut-être souhaiteriez-vous, vous joindre à nous ? » Oui, tu le dissuadais du regard comme l'air de dire de pointer du doigts le côté déplacé de telles avances, un peu comme si il venait faire tâche à ce quatuor que vous formiez, un peu comme si il draguait ta compagne ? Oui, on sait que c'était difficile à reconnaître mais c'était le cas n'empêche, tu savais que ça paierais et qu'elle t'en remercierait. Tendant ta veste à Elena tu invitais Leah à se glisser à ton bras gauche, portant ainsi les deux petites dans tes bras, et en reposant le regard sur le prince charmant qu'elle semblait refuser pour une potentielle réponse mais apparemment il déclinait. Après qu'il se soit poliment éclipsé tu vins à dire. « Pas assez clown, ou pas assez viril, peut-être ? » Avais-tu dit taquinement en quittant la salle portant les deux petites dans tes bras en faisant semblant de te plaindre du poids tout en les flattant sur le fait qu'elles soient de grandes filles maintenant. 

_________________

    keep it real, bab'.
    Nous recherchons tous quelque chose par ambition mais, ou bien nous ne réalisons pas cette ambition, et nous voilà pauvres, ou bien nous croyons la réaliser, et nous voilà tout à la fois riches et fous. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

baby, i'm a survivor.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : Minka Kelly
⊱ MESSAGES POSTÉS : 260
⊱ POINTS DU POSTEUR : 141
⊱ DATE DE NAISSANCE : 24/06/1984
⊱ ICI DEPUIS : 26/09/2014
⊱ AGE DU PERSONNAGE : 34
⊱ TES CRÉDITS : bazzart & tumblr.
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : Directrice d'une agence de communication et événementiel et maman à temps plein.
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : Soyo

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Re: Mr & Mrs ... ? - (clifford)   Lun 6 Oct - 20:27



❝Clifford & Elena❞
Mr & Mrs ...?
La situation dans laquelle je me trouvais maintenant était digne d’une vraie comédie romantique américaine, qui ferait un véritable carton au box office. Sauf que pour moi ce n’était pas un simple scénario à suivre à la lettre, dans lequel je devrais jouer le rôle de la jeune femme célibataire, indépendante financièrement et maman d’une petite fille qui allait rencontré l’homme de sa vie au détour de la rentrée scolaire de sa fille, non pour moi toute cette mise en scène était bel et bien une réalité à laquelle je devais faire face, excepté peut-être la partie de l’homme idéal. Clifford était un simple ami avec qui j’avais un bon feeling pour le moment rien de plus. Le pire dans tout ça c’est que je trouvais amusante la situation, bien que assez dérangeante je dois l’avouer. La maîtresse qui me prenait pour la mère des deux petites, alors qu’elle ne se ressemblait pas franchement et que je ne pourrais jamais avoir un corps comme celui que j’ai aujourd’hui si j’avais enchainé deux grossesses aussi rapprochées, non mais sincèrement m’avait-elle bien regardé ? … bien entendu je plaisante sur ce dernier point, bien que dans mes rêves je puisse espérer que certaine femmes puissent jacqueter derrière mon dos en convoitant mon corps, mais le rêve n’est qu’une douce réalité. Pour en revenir à mes moutons, je m’égare veuillez m’excuser de mes hors sujets, la fatigue de ma longue journée à l’agence étant sur mon dos (haha voilà comment intégrer du RL dans du IRL), nous nous trouvions donc tous les quatre, telle la parfaite petite famille que nous n’étions pourtant pas à essayer de comprendre le pourquoi du comment la maîtresse avait pu faire une telle absurdité Clifford fut le premier à comprendre que nos filles devaient certainement être dans le coup de cette mise en scène irréelle. Roxie avait quatre ans et Leah en avait tout juste un peu plus de trois, mais l’une comme l’autre avaient déjà une imagination débordante et du fait qu’elles s’entendent à merveille depuis le premier jour, du fait qu’elle se soient côtoyer des jours durants à l’école et en dehors, elles en avaient établis un lien si fort, qu’elles avaient abordé sûrement naïvement et en s’en amusant qu’elles étaient soeurs. La maîtresse peut être trop naïve aussi, mais sûrement pas très réveillée ce jour là, je ne vois pas d’autres explications plausibles, avait sans doute alors fait le rapprochement avec le fait que je venais quotidiennement chercher Leah, mais aussi Roxie et en avait déduit que les deux petites devaient bel et bien être soeurs …. seul hic leurs noms totalement différents, peut être qu’elle avait imaginé une famille recomposé, qui sait. Regardant finalement ces deux petites bouilles d’ange qui avait ce petit air de ne nous gronder pas, on croyait bien faire, je ne pus m’empêcher de secouer la tête amusée avant d’essayer de mettre quelques mesures en place. « On aurait peut être dû voir venir que leur rapprochement pourrait créer ce genre de situations Clifford …le tout est de maintenant remettre les choses au claires avec la maîtresse dès qu’on en aura l’occasion, pour éviter tout malentendus supplémentaires cela va de soit, tu crois que cela fait de moi une mauvaise mère de n'avoir rien vu ? »Restant quelques instants pensive, je me tournais finalement vers les deux fillettes je reprenais sur un ton plus doux « Vous êtes de vraies chipies toutes les deux, va falloir qu’on vous explique quelques règles une fois qu’on se retrouvera seuls tous les quatre » Bien entendu il était pas nécessaire de partir sur des grands débats avec de si jeunes enfants, il fallait simplement leur expliquer que la vie ne marchait pas forcément comme les dessins animés qu’elles pouvaient voir à la télévision et qu’il fallait ainsi faire attention à ce que l’on dit, rien de plus. Me retournant à nouveau vers Clifford, je ne pus m’empêcher de laisser échapper un léger soupir en l’entendant me taquiner sur le fait d’inviter la femme aux seins refaits « Pfff … » Mais pensant être sortis d’une situation cocasse, voilà que le destin semblait voulait se jouer de moi puisque maintenant c’était un homme vaniteux et collant qui faisait son apparition, si j’avais pu avoir le choix de devenir invisible à ce moment là, je n’aurais pas hésité, mais bien entendu allo la terre ici la lune ce n’était point possible. Affrontant le discours appuyé de cet homme, je cherchais un peu de réconfort et de sécurité auprès du super papa, qui était entrain de jouer encore le jeu d’adolescent que nous avions entrepris, il me faisait discrètement comprendre que mes souhaits avait été exaucés, que mon cadeau de noël semblait être arrivé en avance. À ce moment là alors l’envie de venir le frapper (amicalement bien entendu) m’avait traversé l’esprit, j’avais envie de lui rendre la monnaie de sa pièce, mais tout ce que je trouvais à faire tout en essayant de restant polît face à mon nouvel interlocuteur, fut de mimer à mon tour du bout des lèvres « Je te déteste … aide moi s'il-te-plaît ! » Il fallait qu’il me sorte de cette situation, après tout il me devait bien ça, après tout ce que j’avais fait pour lui à de maintes reprises vis à vis de Roxie. Par chance, il finit par venir à ma rescousse et c’est en preux chevalier qu’il sut me débarrasser du pot de colle. Nous retrouvant enfin seuls, j’appréciais l’image que je voyais sous mes yeux, en observant Clifford dans chaque bras les deux petites filles qui semblaient apprécier cette attention. C’est à cet instant là, qu’un léger sentiment de peur m’envahit, cette image du papa présent pour sa fille, c’était tout ce que je ne pouvais pas offrir à Leah, mais en femme forte  que je suis, je le renvoyais gentiment d’où il venait et préférait apprécier l’instant présent. « Il n’avait rien de l’homme idéal croit moi … Merci Cliff’, je t'en dois une ... » accompagné de mes mots pour le remercier, j’apposais ma main sur le torse musclé de mon ami, très musclé même, je me laissais presque à apprécier cette sensation, avant de retirer ma main et de lancer le pas en direction de la sortie. Derrière moi, il continuait à jouer son rôle à merveille et j’appréciais ça.


***


Arrivant finalement dans le couloir menant à chacun de nos appartements, j’eus le réflexe de me diriger vers le mien, avant de finalement me retourner vers Clifford l’air interrogateur « Tu préfères que je te laisse le temps de tout préparer ou bien tu veux que je vienne directement et que je m’occupe du bain des filles pendant que toi tu aviseras derrière les fourneaux ? … je ne veux rien imposer, je propose juste, à toi de voir ». Attendant sa réponse, je pouvais déjà voir dans les yeux des deux petites qu’après un bon bain et un repas bien mérité, l’appel du dodo ne serait tarder. Je m’approchais alors des deux filles qui ne voulaient maintenant plus lâcher le pauvre Cliff, j’en profitais pour leur caressait leur visage si délicat, tout en attendant la réponse de mon hôte.

© Pando

_________________
I choose to be a happy person « I choose not to be a bitter person and if I have a bad day I get really angry with myself and I flip it and tell myself I’m gonna have a good day, I’m gonna be strong, I will be strong and that’s how I choose to be - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ♧ MY EX SAID TO MOVE ON.

⊱ TA CÉLÉBRITÉ : stephen amell.
⊱ MESSAGES POSTÉS : 51
⊱ POINTS DU POSTEUR : 113
⊱ ICI DEPUIS : 25/09/2014
⊱ TES CRÉDITS : (c)
⊱ EMPLOI/ÉTUDES : lieutenant pompier.
⊱ PSEUDO/PRÉNOM : tms.

⊱ LIKE AN OPEN BOOK
⊱ UN PEU PLUS SUR MOI:

MessageSujet: Re: Mr & Mrs ... ? - (clifford)   Jeu 9 Oct - 19:08

Et puis zut ! Tu étais vraiment à côté de tes pompes parfois. C’était pourtant évident. Vos filles respectives ont le même âge, la même adresse, et elles rentrent souvent ensemble avec toi, ou avec Elena. C’était typiquement la routine d’une petite famille de type famille nucléaire. Jeune couple, deux enfants. Elles auraient pu être fausses jumelles, et crois le ou non si cette théorie semblait en carton, on pourrait à l’inverse aisément penser à une famille recomposée ! Les filles avaient potentiellement induit leur maîtresse en erreur en se refusant de contredire la maîtresse quand celles si les considéraient comme des sœurs, mais pour autant, votre proximité n’arrangeait rien. Tu commençais à en prendre peu à peu conscience mais pas assez encore. Fronçant légèrement les sourcils, tu fis un léger non de la tête en la regardant s’adresser aux filles. « Tu n’devrais pas avoir te poser ce genre de questions devant elle… S’il y a soucis d’incompétence, ce n’est clairement pas de nous que ça vient. L’instit’ a été maladroite. » Tu étais formel là-dessus. D’ailleurs tu ne partais pas tant avec une bonne image de l’institutrice de ta fille mais le temps fera peut-être les choses ou pas. En attendant, tu n’étais pas des plus à l’aise ici. Entre une maîtresse qui ne t’a clairement pas fait bonne impression, des parents d’élèves qui semblaient avoir déjà s’être cerné et jugé entre eux, sans compter la jeune femme qui semblait être l’évènement de la soirée avec sa jolie poitrine, ou encore le jeune charmeur mais gauche, tu préférais autant rentrer. Vous vous étiez d’ailleurs séparé de lui, ce qui laissait place à une proximité très spéciale entre vous. Tu avais senti la main de la jeune maman se poser contre ton torse alors que tu portais les deux petites filles à tes bras. Damn ! ce que vous étiez mignons, Cliff’ ! Et après tout ça, vous vous étonniez qu’on vous prenne pour la parfaite petite famille ! Elle t’en devait une, tu en avais pris note.



***



Tu n’avais pas idée de ce que tu allais bien pouvoir faire au dîner. Tu allais certainement improviser. Cela dit en arrivant, sur le palier, les filles à tes bras, tu t’es naturellement dirigé vers ton appartement avant de prêter attention à ce que disait Elena alors qu’elle caressait les visages fatigués des filles. « Oui, ce n’est pas une mauvaise idée... d’ailleurs.. les clés sont dans ma veste. » Veste qu’elle avait entre les mains depuis que vous aviez quitté l’école étant donné que tu étais bras chargés de deux petites filles. C’était le petit caprice de base Roxie. Elle a toujours adoré se retrouver sur tes épaules ou encore dans tes bras, en hauteur ; et en fin de journée comme ça ce n’était que du bonheur. Cela dit ce n’était pas ce qui avait de plus confortable après ce que vous aviez marché et forcément elles ne s’en laissaient pas. Tu les avais remis à terre le temps que ta chère voisine ouvre la porte de chez toi, et dans la seconde d’après, elles s’étaient déjà emparé de l’espace de l’appartement. Ce n’était pour le coup pas la première fois qu’elles s’y retrouvaient ensemble. Tu es entré à ton tour en refermant la porte derrière toi. « Fais comme chez toi. Un café, peut-être ? » C’était bien la première chose que tu faisais en rentrant. Tu avais mis la machine à café en route avant de t’avancer vers la chambre de Roxie. Sans même avoir retiré leurs chaussures, à la limite d’avoir gardé leurs vestes. C’était l’heure du bain, et si tu aimais responsabiliser ton petit bébé, tu savais qu’avec Leah, elle n’allait avoir en tête qu’une seule chose : jouer et profiter de leur temps ensemble. Tu en as donc profité pour revenir vers Elena, et vérifié la machine à café avant de lui dire. « Jamais je n’te confierais Roxie, si je considérais que tu étais une mauvaise mère, et je ne me trompe jamais sur ce genre de choses. » Tu ne jouais plus les prétentieux là, pour le coup. Tu étais persuadé qu’avec elle tu ne t’étais pas trompé. Tu ne connaissais pas l’histoire qu’elle avait eu par le passé quant au père de Leah mais peu importe, c’était une bonne mère tu le voyais bien. Tu récupérais la cafetière en récupérant deux tasses. « Elles se plaisent dans cette situation, c’est évident. On finira peut-être s’en mordre les doigts mais je le vois bien… Roxie ne s’en porte que mieux. Quand Leah n’est pas avec elle, elle est dans nos conversations. » Tu en souriais amusé. Souvent attendri par Roxie qui avait trouvé une véritable alliée en la personne de Leah. Au fond, elle était comme une sœur, quand on sait la proximité résidentielle, le même âge, et tous les autres facteurs que l’on connait. Tu essayais perpétuellement de combler ce vide paternel avec ta mère qui s’occupait d’elle, Penny ta sœur, Aaron son parrain même si là encore c’était tout sauf de l’amour maternel. Tu préférais aisément qu’elle soit comme cul et chemise avec une fille issue d’une famille monoparentale comme elle plutôt que d’une fille à l’équilibre parfait ; cela soulèverait beaucoup trop de questions. « Alors qu'est-ce qu'elle aime ta petite Leah ? » Oui, tu étais décidé à faire quelque chose qui ravirait votre invité. Leah était ton invité avant même Elena ! Tu t'étais tellement enfermé dans ton côté paternel que tu avais véritablement mis tous tes atouts de séduction entre parenthèses, on dirait bien.

_________________

    keep it real, bab'.
    Nous recherchons tous quelque chose par ambition mais, ou bien nous ne réalisons pas cette ambition, et nous voilà pauvres, ou bien nous croyons la réaliser, et nous voilà tout à la fois riches et fous. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mr & Mrs ... ? - (clifford)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mr & Mrs ... ? - (clifford)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Clifford M. Daniels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ just ask my ex. ::  :: madison square-